En Italie, l'encombrant héritage de Benito Mussolini fait toujours recette

Le maire de la ville natale de Mussolini a obtenu l'autorisation de faire un musée sur l'histoire du dictateur italien. Une manière selon lui de ne pas faire primer la nostalgie, mais les faits.

FRANCE 2

Il y a 90 ans tout juste, le dictateur italien Benito Mussolini instaurait les lois fascistes. Partis politiques interdits, presse censurée, tribunaux spéciaux. Que reste-t-il aujourd'hui de cette histoire ? À Predappio, le village natal de Mussolini tout porte encore son empreinte. On y vend des statuettes, des tasses ou encore des vêtements, à l'effigie du Duce. "Les Italiens sont nostalgiques de ce que vous, vous appelez une dictature alors qu'en fait c’était une période bien-être et d'idéaux", explique Angela Di Marcello, commerçante.

Un lieu très symbolique

Comme à Predappio se trouve le tombeau du père du fascisme, chaque année des nostalgiques se donnent rendez-vous ici pour honorer sa mémoire. Une aubaine pour les magasins de souvenirs. Et c'est justement parce que des magasins de ce type ont fleuri à Predappio que le maire de la commune a décidé d'ouvrir un centre d'histoire sur Mussolini. L'élu justifie son choix en mettant en avant le projet comme un moyen de ne pas faire l'apologie de Mussolini. Le musée prendra place dans l'ancien siège régional du parti fasciste. Ici l'ombre de Mussolini rode encore. Pendant ses 20 années au pouvoir, le Duce avait fait de ce palais le modèle de toutes les maisons du fascisme en Italie. Le musée du fascisme pourrait ouvrir d'ici quatre ans.

Le JT
Les autres sujets du JT