Cet article date de plus de deux ans.

Vidéos Guerre en Ukraine : Mélenchon et Roussel ne "partagent pas" la position de Jadot sur TotalEnergies

Le candidat écologiste a accusé le groupe "d'être complice de crimes de guerre" en raison de ses activités en Russie.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Jean-Luc Mélenchon était l'invité de l'émission "Elysée 2022" sur France 2, le 24 mars 2022. (FRANCE 2)

La position de Yannick Jadot sur TotalEnergies n'en finit pas de faire réagir. Alors que le candidat écologiste a accusé la multinationale française "d'être complice de crimes de guerre" en raison de ses activités en Russie, Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel lui ont répondu, jeudi 24 mars. Les deux candidats étaient invités de l'émission "Elysée 2022" sur France 2. 

Interrogé sur ces propos, le candidat de La France insoumise a réagi avec une moue prudente : "Je pense qu'on doit faire attention. C'est une situation horriblement tendue (...) Doucement avec les noms d'oiseaux, c'est peut-être pas le moment", a-t-il ainsi estimé. 

Jean-Luc Mélenchon : "Doucement avec les noms d'oiseaux"
Jean-Luc Mélenchon : "Doucement avec les noms d'oiseaux" Jean-Luc Mélenchon : "Doucement avec les noms d'oiseaux"

Un peu plus tard dans la soirée, le candidat communiste Fabien Roussel a lui aussi pris ses distances avec la position de son concurrent écologiste. "Je ne partage pas ça. L'enjeu est beaucoup plus important, plus grave que de jeter ce genre d'anathèmes en période électorale", a-t-il déclaré, réclamant de réfléchir avec les pays européens pour "trouver les bonnes solutions".

Accusation de complicité de crimes guerre visant Total : Roussel ne "partage pas" les accusations de Jadot
Accusation de complicité de crimes guerre visant Total : Roussel ne "partage pas" les accusations de Jadot Accusation de complicité de crimes guerre visant Total : Roussel ne "partage pas" les accusations de Jadot

Le groupe industriel a annoncé, mercredi, une action en diffamation contre Yannick Jadot, dénonçant des "propos inacceptables", "extrêmement graves et infondés". Pour l'écologiste, invité jeudi matin de franceinfo, "Total veut [l]e faire taire en pleine campagne de l'élection présidentielle". Il a réitéré ses déclarations. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.