Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir abattu un avion de détection radar russe

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Un char ukrainien dans la région de Zaporijjia, en Ukraine, le 5 novembre 2023. (OZGE ELIF KIZIL / ANADOLU / AFP)
La Russie n'a fait aucun commentaire, mais les autorités de la région de Krasnodar, proche de l'Ukraine dans le sud du pays, ont déclaré que les services de secours se rendaient sur les lieux du crash d'un aéronef.

Ce qu'il faut savoir

Le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique a appelé à "une retenue militaire maximale", dans le secteur de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia. Les experts de l'AIEA présents sur place "ont signalé avoir entendu des explosions tous les jours depuis une semaine, dont une tard le 16 février qui semblait s'être produite à proximité de la centrale", a dit Rfael Grossi, dans un communiqué. Jeudi, il y a également eu plusieurs explosions, dont une "inhabituellement forte", donc "très proche du site", a ajouté le chef de cet organisme de l'ONU.

Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de compromettre la sécurité de la plus grande centrale d'Europe, pris par les forces russes en mars 2022, dans la foulée du déclenchement le 24 février de l'invasion de l'Ukraine. Ce direct est désormais terminé.  

L'armée ukrainienne assure avoir abattu un avion russe. L'armée de l'air ukrainienne a affirmé dans la soirée avoir abattu un avion russe de détection et surveillance radar au-dessus de la mer d'Azov. La Russie n'a fait aucun commentaire, mais les autorités de la région de Krasnodar, proche de l'Ukraine dans le sud du pays, ont indiqué que les services de secours se rendaient sur les lieux du crash d'un aéronef. L'AFP n'était pas en mesure dans l'immédiat de vérifier ces informations. "La destruction en vol de l'A-50U est une nouveau coup sérieux porté au potentiel et aux capacités de Moscou", a commenté le ministère ukrainien de la Défense. 

Pas d'issue pour la crise à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine. Le Premier ministre ukrainien avait pour mission de tenter de trouver une solution à la crise en cours à la frontière avec la Pologne, où des agriculteurs polonais en colère bloquent les importations de produits en provenance du voisin. "Malheureusement, cette réunion avec les responsables polonais n'a pas eu lieu aujourd'hui [vendredi]", a déploré Denys Chmygal vendredi 23 février dans la soirée, sur Telegram. Le gouvernement polonais a déclaré dans la foulée que Varsovie et Kiev étaient "loin d'un accord" sur ce sujet. L'état des discussions "ne nous permet pas de dire que nous avons une solution satisfaisante pour la partie polonaise ou les agriculteurs polonais", a déclaré le chef de cabinet du Premier ministre polonais, Jan Grabiec. 

Les Etats-Unis annonce de nouvelles sanctions contre la Russie. Les Etats-Unis annoncent de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, visant plus de 500 entités et organisations dans respectivement 11 et 26 pays (dont la Chine et l'Allemagne), bloquant leurs avoirs aux Etats-Unis et restreignant leur accès aux visas. "Nous ne pouvons pas tourner le dos maintenant" à l'Ukraine, a mis en garde le président Joe Biden, soulignant que Vladimir Poutine "compte là-dessus". Par ailleurs, le département du Commerce a ajouté 93 entreprises à sa liste noire. Cela porte à plus de 4 000 le nombre d'entités visées par les sanctions américaines depuis le début de la guerre.

Volodymyr Zelensky presse ses alliés occidentaux pour obtenir de nouvelles livraisons d'armes. "La chose la plus importante est de débloquer le ciel. La défense aérienne et les (...) avions y contribueront, a déclaré le président ukrainien, lors d'une conférence de presse à Lviv. Ce qui est important, c'est que toutes les décisions [sur les livraisons d'armes] soient prises à temps. Je pense que c'est la priorité".

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE "La tyrannie ne triomphera jamais." Le Premier ministre britannique Rishi Sunak promet, deux ans après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, que Londres restera aux côtés de Kiev "aussi longtemps qu'il le faudra". "Nous sommes prêts à faire tout ce qu'il faut, aussi longtemps qu'il le faudra, jusqu'à ce que [l'Ukraine] l'emporte", a ajouté le chef du gouvernement britannique.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Près de 18 000 élèves ukrainiens sont scolarisés actuellement en France, rapporte la ministre de l'Education, Nicole Belloubet dans un entretien aux quotidiens régionaux du groupe Ebra. Ce nombre est un peu inférieur aux deux premières années du conflit russo-ukrainien, certains enfants étant repartis chez eux.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Les Etats-Unis ont inscrit 14 pétroliers russes sur liste noire afin de faire respecter le plafond imposé par l'Occident du prix du pétrole brut vendu par Moscou.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Dans le Donbass, dans la zone contrôlée par les Russes, un hôpital est en première ligne, à quelques kilomètres du front. Les équipes de France Télévisions ont pu y tourner, à condition de ne pas révéler son emplacement exact, par peur des tirs. À l'intérieur, des civils sont soignés, mais aussi des soldats russes. Reportage :
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique Rafael Grossi appelle à "une retenue militaire maximale" après une série de fortes explosions survenues ces derniers jours près de la centrale nucléaire ukrainienne sous contrôle russe de Zaporijjia, la plus grande d'Europe.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE Le conflit contre la Russie suscite une forte lassitude parmi les soldats et les civils ukrainiens. Franceinfo a pu le constater au front et à Kiev. "Si la guerre doit durer longtemps, nous qui sommes positionnés ici, nous n'en verrons pas le bout", témoigne un soldat. Reportage.

    REPORTAGE. Ukraine, deux ans de guerre : derrière la détermination, le temps des doutes

  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE L'armée de l'air ukrainienne affirme ce soir avoir abattu un avion espion russe, au moment où l'Ukraine entre affaiblie dans sa troisième année de guerre. "Grâce à une opération commune du renseignement du ministère de la Défense et de l'armée de l'air ukrainienne, un autre précieux avion russe A-50U a été abattu au-dessus de la mer d'Azov", a annoncé le ministère de la Défense ukrainien.
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est 20 heures, voici un nouveau résumé de l'actualité :
    #AGRICULTURE "Dont acte." Emmanuel Macron a annulé le grand débat qu'il avait imaginé, demain, dans l'enceinte du Salon de l'agriculture, mais a proposé aux syndicats agricoles de les voir avant l'ouverture officielle. Suivez notre direct.
    #CESAR La cérémonie des César ne va pas tarder à commencer. La soirée, lors de laquelle le film Anatomie d'une chute pourrait triompher, se déroule dans un contexte de libération de la parole autour des violences sexuelles dans le 7e art. Elle est à suivre par ici.
    #UKRAINE Les Etats-Unis ont annoncé aujourd'hui la plus importante salve de sanctions américaines depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie il y a deux ans, répondant au premier chef à la mort en détention la semaine dernière de l'opposant russe Alexeï Navalny. Le détail dans notre direct.
    #MILLER Gérard Miller, visé par une enquête pour des violences sexuelles, s'est dit "certain de n'avoir commis aucune infraction et prêt à répondre sur chacun des faits reprochés", dans une déclaration transmise à l'AFP.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #UKRAINE D'après le gouvernement polonais, Varsovie et Kiev sont "loin d'un accord" sur les importations des produits agricoles ukrainiens bloqués à la frontière par des agriculteurs polonais en colère. L'état des discussions "ne nous permet pas de dire que nous avons une solution satisfaisante pour la partie polonaise ou les agriculteurs polonais", a déclaré le chef de cabinet du Premier ministre polonais, Jan Grabiec, à l'AFP.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #RUSSIE Deux ans après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, franceinfo a interrogé des Russes sur leur regard sur ce conflit. Beaucoup soutiennent la guerre, mais d'autres sont aussi désabusés et fatigués de l'offensive russe. #UKRAINE

    REPORTAGE. "J'aimerais que ça se termine vite" : après deux ans de conflit, la Russie entre soutien et lassitude