Antarctique : à la découverte de l'île Livingston avec l'explorateur Jean-Louis Étienne

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
À bord de Persévérance, le voilier océanographique de Jean-Louis Étienne, les équipes de France Télévisions ont accompagné l'aventurier sur l'île de Livingston, au nord de l'Antarctique.
Antarctique : à la découverte de l'île Livingston avec l'explorateur Jean-Louis Étienne À bord de Persévérance, le voilier océanographique de Jean-Louis Étienne, les équipes de France Télévisions ont accompagné l'aventurier sur l'île de Livingston, au nord de l'Antarctique. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Delcourt, N.Lachaud
France Télévisions
France 2
À bord de "Persévérance", le voilier océanographique de Jean-Louis Étienne, les équipes de France Télévisions ont accompagné l'aventurier sur l'île de Livingston, au nord de l'Antarctique.

Sur l'île de Livingston, dans les Îles Shetland du Sud, les équipes de France Télévisions sont guidées par Jean-Louis Étienne. Cette terre préservée au nord de la péninsule de l'Antarctique est isolée de toute civilisation humaine. "On est en terres sauvages, les animaux n'ont pas de crainte de l'humain", s'enthousiasme l'explorateur. "Il y a une relation très intime avec la nature, c'est sauvage, et je ne m'en lasse jamais." 

Une vie en harmonie 

L'équipe est tombée sur un groupe d'une cinquantaine d'éléphants de mer en plein repos. Selon Jean-Louis Étienne, les apercevoir relève de la chance. Ces animaux font partie des plus gros mammifères du monde et les mâles pèsent en moyenne deux tonnes. Plus loin sur l'île, se trouve une impressionnante colonie de manchots papou, dont la population augmente contrairement à d'autres espèces. Éléphants de mer et manchots vivent en harmonie à Livingston, mais une grippe aviaire les menace. D'ici à la fin du siècle, deux tiers des espèces de l'Antarctique seraient menacés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.