Chine : la révolte s'intensifie contre la politique zéro-Covid, plusieurs arrestations musclées

Publié Mis à jour
Chine : la révolte s'intensifie contre la politique zéro-Covid, plusieurs arrestations musclées
Article rédigé par
C.Rigeade, A.Miguet, C.Beauvalet - France 3
France Télévisions
La protestation contre les mesures en place pour lutter contre le Covid-19 s’amplifie en Chine. Des tensions ont éclaté pendant les manifestations, dimanche 27 novembre. Plusieurs personnes ont été emmenées de force par la police.

À Shanghai (Chine), pour la première fois, dimanche 27 novembre, des manifestants ont osé s’en prendre directement à leur chef d'État, hurlant “Xi Jinping démission”. Les protestataires ont montré leur désaccord avec la politique zéro-Covid, en place dans le pays depuis plus de deux ans, avec des confinements systématiques et des tests PCR presque quotidiens. “Votre famille et vos enfants ne sont-ils pas des citoyens aussi ? Pourquoi pointez-vous vos armes vers nous ? Est-ce que la police est censée être contre le peuple ?”, crie une femme à des policiers.

Des tensions lors des manifestations

Dimanche dans la soirée, des tensions ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre. Certaines personnes ont été traînées au sol, avant d'être arrêtées et emmenées dans un bus. La colère est aussi attisée par la mort de dix citoyens, jeudi 24 novembre, brûlés dans l’incendie de leur immeuble. Pour eux, les mesures anti-Covid ont ralenti l’arrivée des secours. À Pékin (Chine), les manifestants ont brandi des feuilles blanches, une façon de protester contre la censure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.