Soudan : la répression frappe le peuple

L'armée au pouvoir au Soudan a décidé d'utiliser la manière forte pour venir à bout du soulèvement populaire qui a débuté il y a trois mois. Ces derniers jours, la répression a fait des dizaines de morts.

FRANCE 3

Des barricades de fortune dans les rues, des rassemblements à la sortie de la prière, à Khartoum (Soudan), le peuple continue de manifester pour demander la justice, la liberté, et surtout le transfert du pouvoir des militaires aux civils. Le tout dans un climat de peur et de tension qui règne dans la capitale, où patrouillent les forces de soutien rapide, des groupes paramilitaires qui sèment la terreur depuis quelques jours.

108 morts en une journée

Lundi 3 juin, les chefs du conseil militaire de transition ont décidé d'évacuer par la force les centaines de personnes installées devant le quartier général de l'armée, à Khartoum. Une opération sanglante : les soldats tirent directement sur la foule et on compte au moins 108 morts d'après l'association des médecins soudanais. Face à la répression, les leaders de la contestation appellent à une grève indéfinie et à la désobéissance civile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Patrouille de forces de sécurité à Khartoum (Soudan), le 6 juin 2019.
Patrouille de forces de sécurité à Khartoum (Soudan), le 6 juin 2019. (AFP)