Tempête Ciaran : un phénomène météo exceptionnel ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Tempête Ciaran : un phénomène météo exceptionnel ?
Article rédigé par France 2 - F. Griffond, S. Feydel, X. Roman, France 3 Régions, M. Julia, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
C’est une semaine à haut risque qui nous attend côté météo, avec l’arrivée d’une nouvelle tempête, qui pourrait faire de gros dégâts. Au moins tout le quart nord-ouest sera concerné. À quoi faut-il s’attendre ?

Un vieux gréement coulé à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) après le passage de la tempête Céline. À Pornichet, des travaux d’urgence sont menés ce lundi matin 30 octobre, pour sécuriser les abords du port. Et une même crainte : l’arrivée d’une nouvelle tempête dans la nuit de mercredi à jeudi. Quelle sera la force des vagues ? La dépression, partie des îles britanniques, touchera d’abord la Bretagne, avec des rafales à plus de 150 km/h sur les côtes, et à 100 km/h dans les terres. 

Dunes éventrées

Mais il est encore trop tôt pour prévoir l’ampleur du phénomène. Sur l’île d’Oléron (Charente-Maritime), l’heure est à l’inquiétude. Certaines plages ont déjà beaucoup reculé ce week-end. Des dunes éventrées, alors qu’elles sont censées protéger contre l’érosion. Ici, le phénomène a tendance à se répéter à chaque grosse tempête. À Quimper (Finistère), avec la grande marée, la rivière Odet a débordé de son lit dimanche. Les habitants eux aussi s’interrogent sur les mesures prises ces dernières années. La succession de fortes dépressions fait craindre le scénario noir de 1999.  

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.