Santé : des habitats partagés pour maintenir l’autonomie des seniors

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
Santé : des habitats partagés pour maintenir l’autonomie des seniors
Santé : des habitats partagés pour maintenir l’autonomie des seniors Santé : des habitats partagés pour maintenir l’autonomie des seniors (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - E. Prigent, M. Nadal, J.C. Martin
France Télévisions
France 2
La société "MonSenior" propose à des seniors de déménager dans des résidences partagées et de cohabiter avec des soignants. Une solution qui allie autonomie et sécurité. Exemple dans l’Ain.

"Mon idée pour la France, c’est de développer une solution intermédiaire entre le maintien à domicile et l’Ehpad : des maisons individuelles dans lesquelles emménagent une famille de soignants et trois personnes âgées", explique Clément Venard, cofondateur de "MonSenior". À Curciat-Dongalon (Ain), trois maisons sont sorties de terre avec des habitants, qui au départ, ne se connaissaient pas. Marthe Robert ne pouvait plus rester seule. Elle cherchait une autre solution que l’Ehpad. Ici, elle l’a trouvée.

D’autres dispositifs

La cheffe de famille, c’est Aurélie Saporta. La jeune femme cohabite avec trois résidents en perte d’autonomie. Au départ psychomotricienne en Ehpad, elle aussi voulait autre chose. Chaque résident paye en moyenne 1 900 euros par mois tout compris. Présente sur le plateau du 13 Heures, lundi 30 octobre, la journaliste Valérie Heurtel a présenté d’autres initiatives afin de maintenir l’autonomie des seniors. Elle propose notamment aux aidants la construction d’un "chalet" ou d’une "Tiny House" adaptés "aux personnes âgées", pour un coût moyen de 40 000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.