Intempéries : un printemps particulièrement pluvieux

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Intempéries : un printemps particulièrement pluvieux
Intempéries : un printemps particulièrement pluvieux Intempéries : un printemps particulièrement pluvieux (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - F. Vallet, B. de Saint-Jore
France Télévisions
franceinfo
Le printemps 2024 pourrait devenir le plus pluvieux des 15 dernières années. Traditionnellement, le mois de mai est le quatrième mois le plus pluvieux.

À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le mois de mai se vit en bottes et en imperméables. Du côté de Poitiers (Vienne), les forains s’ennuient. "Depuis le 1er mai, ça n’arrête pas le mauvais temps, il n’y a que ça. Les journées sont très longues", commente une femme. En Moselle, il est tombé un mois de pluie en moins de 24 heures. Le printemps est-il si pluvieux ? Les cumuls de précipitations montrent en effet que le printemps 2024 est en passe de devenir le plus arrosé des 15 dernières années.

40 mm de pluie en plus par rapport à la moyenne

Alors qu’un printemps dit "normal" enregistre 164 mm de pluie, 204 mm sont déjà tombés, en date du mardi 21 mai. "Le printemps, ce n’est pas forcément une période ensoleillée et très douce. C’est une saison assez pluvieuse, et le mois de mai est d’ailleurs le quatrième mois de l’année le plus pluvieux, après le mois d’octobre, le mois de novembre et le mois de décembre", rappelle Ludovic Lagrande, prévisionniste chez Weather Solutions. Il a même plu dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, qui souffrent de sécheresse sévère depuis deux ans. Les deux départements manquent néanmoins toujours d’eau.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.