Déplacement d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie : "On est arrivé dans une impasse", analyse un historien

Publié
Durée de la vidéo : 13 min
Déplacement d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie : "On est arrivé dans une impasse", analyse un historien
Déplacement d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie : "On est arrivé dans une impasse", analyse un historien Déplacement d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie : "On est arrivé dans une impasse", analyse un historien (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - S. Chironi
France Télévisions
franceinfo
Mardi 21 mai, l'historien Pascal Blanchard, Virginie Ruffenach présidente du groupe Rassemblement-LR et Philippe Dunoyer, député Renaissance sont les invités du 19/20 info pour parler des émeutes en Nouvelle-Calédonie.

À propos des émeutes en Nouvelle-Calédonie, "on est arrivé dans une impasse", indique Pascal Blanchard, historien, chercheur au CRHIM à l'université de Lausanne, invité du 19/20 info, mardi 21 mai. "Il n'y a pas une population qui domine. Il y a des populations diverses, ça n'était jamais arrivé", développe-t-il. La visite d'Emmanuel Macron, annoncée mardi, a surpris. "Nous sommes dans une situation encore très insurrectionnelle", affirme Virginie Ruffenach, présidente du groupe Rassemblement-LR Congrès de Nouvelle-Calédonie, qui est surprise de cette visite.

Un dialogue encore possible ?

"C'est une forme de coup d'État que la CCAT a réalisé avec ces émeutiers", ajoute-t-elle. "La priorité pour nous, c'est que les Calédoniens soient en sécurité". Virginie Ruffenach estime que le dialogue n'est pas rompu, mais "ce sont les indépendantistes qui ont quitté souvent la table des discussions", assure-t-elle. Pour Philippe Dunoyer, député Renaissance de la 1ère circonscription Nouvelle-Calédonie, également invité du 19/20 info, une "solution politique" est souhaitable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.