Nord : la pratique de l’affouage, pour du bois de chauffage à petit prix, revient à la mode

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Nord : la pratique de l’affouage, pour du bois de chauffage à petit prix, revient à la mode -
Nord : la pratique de l’affouage, pour du bois de chauffage à petit prix, revient à la mode Nord : la pratique de l’affouage, pour du bois de chauffage à petit prix, revient à la mode - (France 3)
Article rédigé par France 3 - A. Arnal, M. Schelcher, E. Quinart, A. d'Abrigeon
France Télévisions
France 3
La hausse des prix de l’énergie a remis au goût du jour une pratique datant du Moyen-âge. Il s’agit de l’affouage, un échange de l’entretien des forêts qui donne droit à du bois de chauffage dix fois moins cher. Exemple dans le Nord.

À première vue, André-Pierre Roussel a tout d’un vrai bûcheron. Mais en réalité, ce n’est pas un professionnel, juste un habitant choisi par sa ville pour récolter du bois de chauffage dans la forêt communale. "Je me suis dit : pourquoi pas donner un coup de main à la commune. Et puis j’ai bien compris que Monsieur le maire préférait mettre l’argent dans son école plutôt que dans une société d’élagage", explique André-Pierre.

Chacun y trouve son compte 

Le coup de main n’est pas totalement gratuit. Les bûcherons amateurs sont rémunérés en bois de chauffage. La pratique de l’affouage remonte au Moyen-âge. À 10 euros le stère, le bois est dix fois moins cher que dans le commerce. Une aubaine pour un autre habitant, qui se chauffe uniquement au bois. La commune aussi y trouve son compte, car elle n’a pas les moyens d’entretenir sa forêt. L’affouage reste cependant contrôlé. Le permis de tronçonner n’est accordé qu’aux volontaires correctement équipés et assurés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.