Politique : la rentrée désordonnée de la gauche

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Politique : la rentrée désordonnée de la gauche -
Politique : la rentrée désordonnée de la gauche Politique : la rentrée désordonnée de la gauche - (France 3)
Article rédigé par France 3 - S. Cimino, H. Capelli, B. Véran, A. Forveille, E. Marot, A. Brodin
France Télévisions
France 3
La rentrée se fait en ordre dispersé pour les partis de gauche. Chacun organise de son côté les universités d’été, en affichant de profonds désaccords sur les prochaines élections européennes.

Accueillie par des jeunes socialistes à Blois (Loir-et-Cher), samedi 26 août, Ségolène Royal a réitéré son offre de service. Elle est prête à mener une liste d’union pour les Européennes en associant tous les partenaires de la Nupes. "Je viens là avec une sagesse de transmission, finalement (...)", a-t-elle commenté. Les socialistes ne sont pas sur ce type de scénario, pour l’instant.

La Nupes en sursis

Le Premier secrétaire du PS n’apparaît pas emballé par la candidature de Ségolène Royal. Ce n’est pas du goût de tous non plus chez les Insoumis. Pour eux, l’essentiel est l’issue. "Nous avons déjà dit que si une tête de liste qui n’est pas issue de la France insoumise est en mesure de pouvoir rendre cette union possible, alors nous y étions favorables", affirme Manuel Bompard, coordinateur de la France Insoumise. Pour l’instant, le scénario le plus paisible est donc une Nupes en sursis. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.