Vosges : une commune décide d’interdire les constructions pour préserver sa biodiversité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Vosges : une commune décide d’interdire les constructions pour préserver sa biodiversité -
Vosges : une commune décide d’interdire les constructions pour préserver sa biodiversité Vosges : une commune décide d’interdire les constructions pour préserver sa biodiversité - (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Fleury, C.Arnold, L.Klethi, A.Husser, V.Steib, V.Lavigne
France Télévisions
La ville touristique de Gérardmer (Vosges) dit stop aux constructions les plus hautes dans sa circonscription. Désormais, il sera impossible de construire au-delà de 700 mètres, soit 80 % de la surface de la commune.

Un chalet au cœur d’une carte postale sur les hauteurs de Gérardmer (Vosges), c’est ce que Philippe Pastourel souhaitait pour son fils. Il aurait aimé lui céder un terrain de famille pour construire une maison et un atelier pour que celui-ci devienne carreleur. Mais la mairie vient d’interdire toute nouvelle construction au-delà de 700 mètres d'altitude. Son terrain est juste au-dessus, son projet est donc abandonné. L’objectif est de ralentir l’urbanisation dans cette commune où le nombre de logements a augmenté de 30 % en moins de 20 ans.

80 % de la surface de Gérardmer inconstructible

Sur tous les derniers dossiers déposés, “70 à 80 % sont des résidences secondaires et du locatif”, selon le maire, Stessy Speissmann. Envolée des prix de l'immobilier, manque de ressources en eau, pour beaucoup ces constructions ont dénaturé la vie dans la commune. Aujourd’hui, c’est environ 80 % de la zone de Gérardmer qui est interdite à la construction. Le maire dit ne pas avoir eu d’autres solutions, car il ne peut pas obliger les constructions à ne se faire que pour des résidences principales. L’interdiction doit encore être validée dans le plan local d’urbanisme d’ici à un an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.