Enseignant décapité dans les Yvelines : comment s'est déroulé l'attentat

Un professeur d’histoire a été décapité par un jeune homme de 18 ans à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d’expression. Le 19/20 de France 3 fait le point sur le déroulé de l'attaque, survenue vendredi 16 octobre.

FRANCE 3

Vendredi 16 octobre, il est un peu plus de 17 heures, dans un quartier résidentiel d'Éragny (Yvelines), lorsqu'un équipage de la BAC localise l’homme qui a décapité l’enseignant à Conflans-Sainte-Honorine. L’assaillant est armé ; l'un des agents reconnaît un pistolet à billes, mais suspecte qu’il porte une ceinture explosive. Quelques instants plus tôt, il assassinait Samuel Paty, à la sortie des classes. Le professeur d’histoire de 47 ans quittait le collège du Bois d’Aulne pour rentrer chez lui à pied lorsqu’il a été attaqué dans un lotissement à seulement 400 mètres de l’établissement.

"Il avait sollicité des élèves afin de lui désigner la future victime"

L’assaillant a revendiqué son acte en publiant une photo sur Twitter pour venger, dit-il, le prophète. "L’auteur des faits se trouvait devant le collège, durant l’après-midi. Il avait sollicité des élèves afin de lui désigner la future victime", rapporte Jean-François Ricard, procureur de la République antiterroriste. Âgé de 18 ans, l’auteur présumé de l’attentat, d'origine tchétchène, vivait avec ses parents à Évreux (Eure). Il était connu pour des faits de droit commun, mais il n'était pas fiché pour radicalisation.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 17 octobre 2020. 
Devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 17 octobre 2020.  (BERTRAND GUAY / AFP)