Cet article date de plus de sept ans.

Attentat de Nice : des familles portent plainte contre l'État

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Attentat de Nice : des familles portent plainte contre l'État
Attentat de Nice : des familles portent plainte contre l'État Attentat de Nice : des familles portent plainte contre l'État (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Plusieurs familles de victimes ont engagé des poursuites contre l'État, mais aussi contre la ville de Nice, car selon elles, le dispositif de sécurité n'était pas à la hauteur de la menace.

Il caresse le cercueil de son fils mort, Killian, fauché à l'âge de quatre ans. Dans cette mosquée de Nice (Alpes-Maritimes) sont célébrées les premières obsèques des victimes de l'attentat du 14-juillet. Aux côtés du corps de son fils, repose celui de son ex-femme et d'un jeune homme de 19 ans. À la fin de la cérémonie, ce père laisse éclater sa colère devant la France. "Je n'ai plus de futur. Il ne me reste que le souvenir de mon fils", dit-il. Ce père de famille va porter plainte contre l'État mettant en cause la sécurité sur la promenade des Anglais, ce jeudi soir.

"Il y a eu de grosses failles"

Même sentiment de colère pour Mickaël Coviaux, le père de Yanis décédé à l'âge de quatre ans et demi. "Évidemment, je vais porter plainte contre l'État. Il y a eu de grosses failles. Un truc comme ça sur les Champs-Elysées, ça ne serait jamais arrivé. Pourquoi ça arrive à Nice ?", déclare-t-il au micro de France 2.
Ce soir, certains avocats évoquent l'idée d'une plainte collective contre l'État et la ville de Nice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.