Redoine Faïd a été incarcéré à la prison de Vendin-le-Vieil, l'une des plus sécurisées de France

L'ex-fugitif sera placé à l'isolement, probablement sans voisins de cellule, car le risque d'évasion est maximal.

Des surveillants pénitentiaire à la prison de Vendin-Le-Vieil (Pas-de-Calais). 
Des surveillants pénitentiaire à la prison de Vendin-Le-Vieil (Pas-de-Calais).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le braqueur Redoine Faïd, interpellé mercredi 3 octobre au matin après trois mois de cavale, a été incarcéré à la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. Redoine Faïd y sera placé à l'isolement, probablement sans voisins de cellule, car le risque d'évasion est maximal, même si s'évader de Vendin-le-Vieil est impossible assure une source proche du dossier contactée par franceinfo. Une information confirmée jeudi par son avocat : "Redoine Faid a été incarcéré au quartier d'isolement de la prison sécuritaire de Vendin-le-Vieil, indique ainsi Raphaël Chiche. Il est conscient de la situation qui est redevenue la sienne et reste combatif. Une fois l'apaisement venu, il sera nécessaire de reposer le débat des longues peines et des mouroirs faisant fonction de prisons."

Une des prisons les plus sécurisées de France

Cette maison centrale, ouverte il y a trois ans, accueille des détenus réputés parmi les plus difficiles et violents. C'est là que Salah Abdeslam a été détenu le temps de son procès à Bruxelles. C'est aussi à Vendin-le-Viel que trois surveillants avaient été agressés par un détenu islamiste allemand en janvier dernier, déclenchant un vaste mouvement de mobilisation des surveillants pénitentiaires.

Redoine Faïd a été interpellé vers 4 heures mercredi matin, avec quatre autres personnes, dans un appartement de Creil (Oise), la ville où il a grandi. Deux autres complices présumés ont également été interpellés en région parisienne. Les deux neveux de Redoine Faïd interpellés mercredi dans l'Oise, Liazid F. et Ishaac H., ont eux été placés en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet a appris franceinfo de source judiciaire ce jeudi.

Le braqueur multirécidiviste, condamné en appel en avril 2018 à 25 ans de réclusion pour la mort de la policière Aurélie Fouquet, s'était évadé du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet.