Projet d'attentat par un groupe néonazi : les cinq suspects ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste"

Quatre d'entre eux ont été placés en détention provisoire, a appris France Télévisions vendredi de source judiciaire. Le cinquième a été incarcéré provisoirement après avoir sollicité un débat différé devant le juge des libertés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de la DGSI à Levallois-Perret (92) le 13 juillet 2018. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS)

Cinq personnes de l'ultradroite soupçonnées d'avoir voulu préparer une action violente ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs terroriste", a appris France Télévisions de source judiciaire, vendredi 24 septembre. Elles voulaient potentiellement s'en prendre à une loge maçonnique, au ministre de la Santé, Olivier Véran, et à un centre de vaccination, avait appris France Télévisions de source policière.

Quatre d'entre elles ont été placées en détention provisoire. Le cinquième suspect, qui a sollicité un débat différé, a été incarcéré provisoirement en attendant le débat devant le juge des libertés et de la détention (JLD). Cette rencontre aura lieu le 30 septembre prochain. Leur cinq gardes à vue avaient été levées vendredi matin

Trois hommes, âgés de 23 à 58 ans, avaient été arrêtés dans les Hauts-de-Seine, la Nièvre et en Charente-Maritime, par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Deux autres personnes, déjà incarcérées dans l'enquête sur l'enlèvement en avril de la petite Mia, avaient été extraites de leur cellule pour être placées en garde à vue. Elles avaient été interpellées en mai à la suite d'échanges entre elles, et notamment parce qu'elles faisaient des recherches sur d'éventuels explosifs et avaient effectué des repérages. 

Une enquête préliminaire du Parquet national antiterroriste (Pnat) avait déjà été ouverte en février sur ce groupuscule néonazi, nommé "Honneur & Nation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvement de Mia

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.