Double meurtre dans les Cévennes : quatre familles exfiltrées, "potentiellement ciblées" par le suspect

Le maire des Plantiers dans le Gard a expliqué à franceinfo que ces familles avaient "peut-être un différend" avec le tireur présumé, toujours en cavale. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
De nombreux gendarmes sont mobilisés aux Plantiers, dans le Gard, pour retrouver le suspect, le 12 mai 2021.  (MICHAEL ESDOURRUBAILH / MAXPPP)

Quatre familles du village des Plantiers (Gard) ont été évacuées de leur domicile, annonce jeudi 13 mai à franceinfo le maire, Bernard Mounier. Elles ont été mises à l'abri, alors qu'elles sont "potentiellement ciblées" par l'auteur du double meurtre survenu dans une scierie de la commune mardi. Le suspect, Valentin Marcone, demeure introuvable et fait l'objet d'un appel à témoins

"On a exfiltré quatre familles potentiellement ciblées", explique le maire Bernard Mounier qui veut prendre toutes les précautions. "Il y avait peut-être des différends de voisinage que je ne connais pas. Le seul différend que je connaissais, puisque c'est allé en justice, c'était avec mon prédécesseur." Valentin Marcone avait déposé de nombreuses plaintes dont certaines classées sans suite. Parmi les familles exfiltrées ce jeudi, il y a "des anciens et des jeunes" précise le maire du village. "Ils ont entre 30 et 60 ans."

>> Double meurtre dans les Cévennes : ce que l'on sait de la traque du suspect

Même s'il n'était pas connu pour des violences, le suspect avait un comportement de "type paranoïaque" depuis quelques temps, selon le procureur d'Alès. Valentin Marcone est soupçonné d'avoir tué son patron et un de ses collègues, dans la scierie où il était employé. Il a depuis pris la fuite, au cœur de la forêt cévenole. L'homme de 29 ans est "considéré comme dangereux" et "susceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine à précision". Depuis mardi, d'importants moyens sont mobilisés pour tenter de retrouver de le retrouver. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.