RECTIFICATIF. Gard : un patron et un employé d'une scierie tués, le tireur toujours recherché

Après avoir abattu deux de ses collègues, mardi matin dans une scierie des Plantiers, dans les Cévennes, le tueur présumé a pris la fuite à travers la forêt.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le double meurtre a eu lieu dans cette scierie cévenole, dans le village des Plantiers (Gard), le 11 mai 2021. (GOOGLE MAPS)

[RECTIFICATIF : Contrairement à ce que nous avions rapporté en début d'après-midi, le tireur n'a pas encore été localisé et aucune prise de contact n'a pu être initiée avec lui. Nous avions donné ces informations sur la base d'une source locale, depuis démentie par le parquet d'Alès. Nous adressons nos excuses à nos lecteurs.]


Deux hommes ont été tués par balles, mardi 11 mai en début de matinée, sur la commune des Plantiers, dans les Cévennes (Gard), selon des informations de France Bleu Gard Lozère confirmées par le procureur de la République d'Alès. Le tueur présumé, habitant du village et licencié dans un club de tir, a abattu son patron et un salarié qui tentait de s'interposer, a précisé François Schneider. Les deux victimes ont été atteintes de "plusieurs balles dans la tête".

Un troisième employé a réussi à s'enfuir et à donner l'alerte à 8h09. L'auteur présumé, lui, a pris la fuite dans la forêt, à pied, "avec le pistolet automatique qui a servi au double meurtre et une autre arme éventuellement à déterminer", selon le procureur. "Compte tenu de la dangerosité" de l'individu, le GIGN a été envoyé sur place. Environ 200 gendarmes sont mobilisés, notamment des équipes cynophiles et des brigades locales, avec l'appui d'au moins trois hélicoptères avec des caméras thermiques, a indiqué la gendarmerie. "Le terrain de chasse est assez important", selon les gendarmes, qui ont "délimité une zone pour l'empêcher de sortir" du secteur.

Un homme au comportement "inquiétant"

Le tireur présumé est un homme marié, âgé de 39 ans et connu pour quelques faits de droit commun de "petite intensité", précise une source proche de l’enquête à franceinfo. Il possède plusieurs armes mais les enquêteurs ne savent pas celles qu'il a actuellement sur lui, selon cette source. Le procureur a précisé, mardi après-midi, que le suspect présentait "un comportement depuis quelque temps assez inquiétant, de type paranoïaque".

Une cellule de crise a été mise en place dans ce village de 260 habitants. La mairie demande aux habitants de la commune de rester confinés chez eux le temps que les gendarmes interpellent le tireur présumé. Le ministère de l'Intérieur a également invité la population à "éviter le secteur et suivre les consignes des autorités". Les enfants ont été retirés des écoles pour rentrer chez eux, selon France Bleu Gard Lozère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.