Cet article date de plus de trois ans.

Gard : la piste Nordahl Lelandais étudiée dans les disparitions de deux adolescents

Une cellule de travail spéciale pour tenter de déterminer les éventuelles responsabilités de Nordahl Lelandais dans différents dossiers de disparitions non résolues va également être mise en place.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nordahl Lelandais sur une photo publiée sur son compte Facebook. (FACEBOOK)

Les juges d'instruction nîmois, chargés des enquêtes sur les disparitions de Lucas Tronche et Antoine Zoia, deux adolescents du Gard, ont pris contact avec leurs homologues de Grenoble (Isère) et de Chambéry (Savoie) afin d'étudier l'éventuelle responsabilité de Nordahl Lelandais dans ce dossier, a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi 11 janvier.

Il s'agit pour les différents juges d'instruction de procéder à des rapprochements entre les dossiers de Nîmes, Chambéry et Grenoble, a indiqué une source judiciaire à franceinfo. Cette dernière a précisé qu'"aucun autre acte" - comme des vérifications téléphoniques - n'avait pour l'instant été entrepris dans ce dossier.

Mise en place d'une cellule dédiée

Depuis la mise en examen de Nordahl Lelandais dans deux affaires différentes les enquêteurs effectuent des vérifications dans de nombreuses affaires non résolues. L'ex-militaire est déjà mis en examen dans la disparition de la petite Maëlys près de Grenoble, et l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie.

Les magistrats et enquêteurs sont d'ailleurs en train de mettre en place une cellule de travail spéciale pour tenter de déterminer les éventuelles responsabilités de Nordahl Lelandais, dans différents dossiers de disparitions non résolues, a appris franceinfo de sources concordantes. Les dernières réunions pour créer ce groupe composé d'au moins dix personnes auront lieu la semaine prochaine.

Tous ses faits et gestes étudiés

Cette cellule sera chargée de retrouver les différentes adresses qu'a eues Nordahl Lelandais au cours des quinze dernières années, ainsi que les différentes régions qu'il a pu visiter ou dans lesquelles il a pu travailler. Les enquêteurs vont notamment retracer ses téléphones portables, en remontant le plus loin possible dans le temps, et vérifier sur la plus longue période possible les mouvements sur ses différents comptes bancaires.

Ces milliers de données seront ensuite comparées avec les informations dont les enquêteurs disposent sur tous les dossiers de disparitions non élucidées, par le biais du logiciel Anacrim, notamment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nordahl Lelandais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.