Attentat au couteau à Paris : les gardes à vue des parents de Khamzat Azimov levées, celle de son ami prolongée

Le jeune homme, né en Tchétchénie puis naturalisé français, a tué un passant et blessé quatre autres personnes samedi soir dans le quartier de l'opéra Garnier.

Un cordon policier installé dans le 2e arrondissement de Paris, le 12 mai 2018, après l\'attaque au couteau qui a fait un mort.
Un cordon policier installé dans le 2e arrondissement de Paris, le 12 mai 2018, après l'attaque au couteau qui a fait un mort. (MAXPPP)

Les gardes à vue du père et de la mère de Khamzat Azimov, qui a attaqué au couteau des passants samedi soir à Paris, tuant un homme, ont été levées dans la soirée du mardi 15 mai, a appris franceinfo de source judiciaire. Cette dernière précise que la décision a été prise "en l'absence d'élément les incriminant à ce stade"

Les parents du jihadiste, des réfugiés tchétchènes qui ont longtemps vécu à Strasbourg, étaient installés depuis quelques mois à Paris, avec leur fils et leur fille de 7 ans. Les chambres que la famille louait dans un meublé du 18e arrondissement avaient été perquisitionnées dimanche matin, sans résultat concluant.

Son ami est toujours interrogé

En revanche, la garde à vue d'Abdoul Hakim A., un ami de Khamzat Azimov, a été prolongée par le juge des libertés de la détention. Elle peut s'étendre jusqu'à jeudi après-midi. Cet homme, âgé de 20 ans, est suivi par les services de renseignements depuis son mariage religieux avec Inès Hamza, une Francilienne radicalisée de 19 ans qui avait tenté de partir en Syrie.