Attaque au couteau à Paris : naturalisé français en 2010, fiché S depuis 2016... On vous résume ce que l'on sait de l'assaillant

Khamzat Azimov, l'auteur de l'attentat perpétré dans le centre de Paris samedi soir, avait 20 ans. 

Une photo non datée de Khamzat Azimov, l\'auteur de l\'attaque au couteau perpétrée à Paris le 12 mai 2018.
Une photo non datée de Khamzat Azimov, l'auteur de l'attaque au couteau perpétrée à Paris le 12 mai 2018. (DR)

Il a tué un passant et en a blessé quatre autres. L'auteur de l'attaque au couteau perpétrée à Paris, samedi 12 mai en début de soirée dans le quartier de l'Opéra, a été rapidement abattu par les forces de police, avant d'être identifié dans la nuit. Franceinfo vous résume ce que l'on sait déjà de lui. 

>> Attaque au couteau à Paris : suivez en direct la situation au lendemain de l'attentat

Qui était-il ? 

L'auteur de l'attentat, qui ne portrait pas de papiers sur lui au moment de l'agression, a été identifié comme étant un jeune homme de 20 ans, nommé Khamzat Azimov. Né en 1997 en Tchétchénie (Russie), il avait obtenu la nationalité française en 2010, après la naturalisation de sa mère, a annoncé dimanche le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Selon plusieurs sources, Khamzat Azimov a grandi dans une famille de réfugiés à Strasbourg, dans le quartier populaire d'Elsau où vit une importante communauté tchétchène et où il a obtenu son baccalauréat. Depuis quelques mois, il vivait dans le 18e arrondissement de Paris avec ses parents.

Etait-il suivi par les services de renseignement ?

Il n'avait pas d'antécédents judiciaires, mais "avait attiré l'attention des services de renseignement", selon une source judiciaire. Connaissant le mari d'une femme partie en Syrie, Khamzat Azimov faisait l'objet d'une fiche S depuis 2016. Il avait d'ailleurs été entendu pour cette raison, il y a environ un an, par la section antiterroriste de la brigade criminelle. 

Selon nos informations, il était également inscrit au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). 

Quelles étaient ses motivations ? 

Si l'enquête devra éclaricir les motivations exactes de l'auteur de cette agression, le mode opératoire utilisé et le fait que l'assaillant ait crié "Allah Akbar" durant l'attaque a conduit à la saisine de la section antiterroriste du parquet de Paris, a annoncé le procureur de Paris, François Molins.

Tard dans la soirée, le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque via son agence de propagande. "L'auteur de cette attaque au couteau à Paris est un soldat de l'Etat islamique et l'opération a été menée en représailles envers les Etats de la coalition" internationale antijihadiste en Irak et en Syrie, a déclaré une "source sécuritaire" à l'agence Amaq.