Mort de Nahel : des émeutes partout en France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Des violences urbaines ont touché de nombreuses villes de France, dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin, après la mort de Nahel à la suite du tir d'un policier. Les dégâts sont très importants.
Mort de Nahel : des émeutes partout en France Des violences urbaines ont touché de nombreuses villes de France, dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin, après la mort de Nahel à la suite du tir d'un policier. Les dégâts sont très importants. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T.de Barbeyrac, B.Six, M.Burgot, J.Ababsa, France 3 Régions, M.Mouamma, @RevelateursFTV, M.Bitton
France Télévisions
France 2
Des violences urbaines ont touché de nombreuses villes de France, dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin, après la mort de Nahel à la suite du tir d'un policier. Les dégâts sont très importants.

À Mons-en-Barœul (Nord), dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin, des assaillants ont délibérément visé avec des tirs de mortiers d'artifices les policiers et les pompiers qui tentaient d'éteindre un incendie qui avait éclaté dans la mairie de la ville. L'Hôtel de Ville, tout juste rénové, devra être refait. Un peu plus loin, à Wattrelos (Nord), un supermarché brûlait encore dans la matinée de jeudi. À Tourcoing (Nord), une école a en grande partie été détruite par les flammes.

La prison de Fresnes attaquée

En région parisienne, des assaillants se sont même attaqués à la deuxième plus grande prison de France : celle de Fresnes (Val-de-Marne). Il n'y a pas eu de tentative d'évasion, et la police a fait fuir les casseurs. À Clamart (Hauts-de-Seine), c'est un tramway qui a été incendié. Dans de nombreuses villes, des voitures ont été brûlées et des bâtiments publics dégradés. À Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle), c'est un local qui accueille tous les jours une douzaine d'enfants autistes qui a été incendié.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.