← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Béhoust

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que se sont tenues les élections municipales à Béhoust. Le taux de participation particulièrement bas qu'a recueilli la ville (49,01 %) montre que les habitants se sont peu déplacés pour aller voter. L'épidémie de coronavirus pourrait entre autres être l'une des facteurs à l'origine de ce chiffre peu élevé. Si l'on compare avec les chiffres du scrutin précédent, on constate que la participation des résidents des Yvelines a baissé (63,98 % contre 48,08 % cette année).

Si au moins 25 % des inscrits et plus de 50 % des votants glissent un bulletin en faveur d'un candidat, celui-ci est élu au conseil municipal.

Quel est le résultat du premier tour des municipales 2020 à Béhoust ?

Les 11 sièges du conseil municipal de Béhoust (78) ont donc déjà été assignés dès le premier tour des élections municipales 2020. Scores du premier tour des élections municipales : Céline Cavaille-Coll et Séverine Lesaffre s'imposent grâce à 98,98 % des suffrages. Le résultat réalisé par Elisabeth Bertolus, Elisabeth Dufaud et Julie Lamblot (98,47 %) les situe troisièmes. Jean-Pierre Léon Robert Vouters (97,96 %), Alain Dufaud (97,46 %), Chandar Outtirapoulle (96,95 %), Florent Malepart (96,44 %), Rodolphe André Garnier (95,93 %) et Guy Pelissier (95,93 %) se sont garanti un siège au conseil grâce à leur score élevé.

Certains citoyens de ce hameau ont voté blanc, à 1,01 %.

L'élection du maire fait suite à celle des nouveaux conseillers municipaux. Il est du reste désigné dans les rangs de ces derniers, ainsi que par eux.

Résultats du premier tour - Béhoust

Abstention : 50.99% Participation : 49.01%

Résultats détaillés du tour 1

  • Céline CAVAILLE-COLL, 98.98%



    Céline CAVAILLE-COLL

    98.98 %

    195 votes

  • Séverine LESAFFRE, 98.98%



    Séverine LESAFFRE

    98.98 %

    195 votes

  • Elisabeth BERTOLUS, 98.47%



    Elisabeth BERTOLUS

    98.47 %

    194 votes

  • Elisabeth DUFAUD, 98.47%



    Elisabeth DUFAUD

    98.47 %

    194 votes

  • Julie LAMBLOT, 98.47%



    Julie LAMBLOT

    98.47 %

    194 votes

  • Jean-Pierre Léon Robert VOUTERS, 97.96%



    Jean-Pierre Léon Robert VOUTERS

    97.96 %

    193 votes

  • Alain DUFAUD, 97.46%



    Alain DUFAUD

    97.46 %

    192 votes

  • Chandar OUTTIRAPOULLE, 96.95%



    Chandar OUTTIRAPOULLE

    96.95 %

    191 votes

  • Florent MALEPART, 96.44%



    Florent MALEPART

    96.44 %

    190 votes

  • Rodolphe André GARNIER, 95.93%



    Rodolphe André GARNIER

    95.93 %

    189 votes

  • Guy PELISSIER, 95.93%



    Guy PELISSIER

    95.93 %

    189 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 482 habitants
  • 406 inscrits
  • Votants199 inscrits 49.01%
  • Abstentionnistes207 inscrits 50.99%
  • Votes blancs2 inscrits 1.01%

Article à la une des élections

Puy-de-Dôme : la commune d'Esteil est toujours sans maire

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Béhoust : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020 seront organisées, dans toutes les communes françaises, les élections qui débouchent sur le renouvellement des conseils municipaux. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il sera question de désigner non pas une liste, contrairement aux villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature.

Qui, à Béhoust, est candidat pour les élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats suivants. La ville de Béhoust, tenue par Guy Pelissier, voit celui-ci candidater à sa réélection. Elisabeth Bertolus, qui avait obtenu un siège au conseil municipal à la suite des élections municipales de 2014, se porte aussi candidate. Également en lice pour ces élections, Céline Cavaille-Coll, Alain Dufaud, Elisabeth Dufaud, Rodolphe André Garnier, Julie Lamblot, Séverine Lesaffre, Florent Malepart, Chandar Outtirapoulle et Jean-Pierre Léon Robert Vouters.

Rapide rappel des règles de fonctionnement : il est possible d'être élu au premier tour dès lors que le candidat a atteint la majorité absolue, et s'il a collecté au minimum le quart des voix des citoyens enregistrés sur les listes électorales. Pour être élu au second tour et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir, le candidat devra avoir remporté une majorité relative.

Béhoust : quels sont les enjeux des Municipales ?

La commune de Béhoust désignera un nouveau conseil municipal à l'occasion des élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Afin de voter lors de cette élection, plusieurs conditions doivent être réunies : on doit avoir plus de 18 ans, s'acquitter de ses impôts ou habiter dans la commune, figurer sur les listes électorales et être français ou membre de l'UE.

2014 : quelles étaient les tendances des élections municipales ?

Les électeurs des villes de moins de 1000 habitants votent par l'intermédiaire d'un scrutin plurinominal avec panachage lors des municipales. Ainsi, ils choisissent plusieurs membres en même temps et peuvent également élire des candidats de deux listes différentes.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les résidents de la commune de Béhoust avaient choisi 11 membres du conseil municipal. Les candidats Rodolphe Garnier et Guy Pelissier, avec Jean-Pierre Vouters, Chandar Outtirapoulle, Clarisse Pelissier, Séverine Lesaffre mais aussi Maryse Baradat et Elisabeth Dufaud à leurs côtés, étaient chargés, par les Béhoustiens, d'administrer la ville.
Une tendance est ressortie aux élections : assez peu d'électeurs (257 participants pour 414 inscrits) sont allés glisser leur bulletin dans l'urne. Cette participation indique une légère hausse par rapport aux Municipales de 2008 où elle affichait 60,69 %.

L'examen des scrutins précédents permet-il d'y découvrir la même évolution ?

Il n'y a pas eu de vote depuis les Présidentielles de 2017, mais plusieurs élections se sont déroulées depuis les dernières Municipales. En 2017, au premier tour des précédentes Présidentielles, les habitants de Béhoust ont fait leur choix : les résultats ont été différents de ce qui a pu ressortir au niveau du pays.
Le premier tour a fait émerger des disparités, notamment entre les résultats de Marine Le Pen (Front national, 14,76 % des voix), derrière François Fillon (Républicains, 35,24 % des suffrages) et Emmanuel Macron (En marche !, 25,6 % des voix). Les citoyens de Béhoust ont enfin décidé de voter pour Emmanuel Macron (74,91 % au deuxième tour). À noter : le taux de participation était de 88,77 %.
Lors des Européennes 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (16,14 % des voix) se classe après La République en Marche avec Renaissance (41,34 %).

Béhoust : les données clefs

Chômage, accès aux soins, mobilité, immobilier... nombreux sont les chiffres qui permettent de dresser un portrait d'une commune. Avant des municipales, ces facteurs sont d'autant plus pertinents qu'ils donnent la possibilité de mieux cerner les engagements des candidats durant leur campagne et les objectifs des élections.

De quels milieux proviennent les habitants de Béhoust ?

Béhoust est une commune des Yvelines, accueillant 460 habitants. Elle est grande de. À l'aide de la Communauté de Communes Coeur d'Yvelines, qui assure une continuité entre les villes voisines, Béhoust communique facilement avec Beynes, Neauphle-le-Vieux ou bien Thoiry. Les résidents sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans), même si 23,28 % des habitants ont entre 55 et 64 ans. Béhoust compte une portion assez élevée d'immigrés : 7,77 % de sa population.

Béhoust : les habitants profitent-ils d'un niveau de vie confortable ?

Les chiffres qui suivent fournissent un aperçu de la situation quant au chômage dans la ville de Béhoust. Les cadres et professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires sont les plus représentés sur le marché de l'emploi à Béhoust (70,08 % des actifs). La population active est formée de 208 individus, soit 45,34 % des Béhoustiens. Le taux de chômage des hommes est prédominant dans l'agglomération béhoustienne où 5 % de la population totale sont au chômage.
Les habitants de Béhoust gagnaient en moyenne 30 737 € par an en 2016 – versus 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les Béhoustiens ont donc un niveau de vie bien plus élevé que la moyenne nationale.
Enfin, le marché immobilier est un très bon indicateur du dynamisme d'une commune : les Béhoustiens sont-ils plutôt locataires ou bien propriétaires, habitent-ils davantage des maisons ou des appartements ? Environ 2 % des locataires béhoustiens vivent dans une maison non HLM de 3 pièces, quand moins de 2 % se révèlent locataires de maisons non HLM de 4 pièces. À Béhoust, les propriétaires tendent à investir dans une maison de 5 pièces à un peu moins de 20 % et sont 52 % à investir dans une maison de 6 pièces.

Peut-on associer qualité de vie et Béhoust ?

Les équipements manquent un peu à Béhoust pour répondre aux attentes de ses habitants. Avec un total global de 78 enfants, âgés de 0 à 15 ans, un assez grand nombre de familles se sont installées à Béhoust si on compare ces chiffres au nombre total d'habitants. On recense ainsi pour les jeunes habitants 1 établissement scolaire.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau donnent une bonne idée de la pollution environnante dans une commune. Qu'en est-il de la qualité de l'eau ? Elle se révèle à 100 % conforme tant au niveau microbiologique que physico-chimique​ d'après L'observatoire national de l'eau.