Résumé du premier tour

Les habitants de la commune d'Arancou se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les élections municipales. 67,77 % des citoyens se sont exprimés lors du 1er tour des élections municipales, contre 78,57 % en 2014. On observe de ce fait une baisse de -10,80 points de la participation. Le taux de participation dans le département des Pyrénées-Atlantiques a baissé par rapport au précédent scrutin : 79,70 % contre 66,93 % cette année.

Un candidat qui obtient plus de la moitié des suffrages estimés valides et 25 % des voix des inscrits sera libre de siéger au conseil municipal.

Quels candidats sont favoris au 1er tour des élections municipales 2020 à Arancou ?

Les résidents d'Arancou (64) apprennent donc à présent qui seront les 11 membres du conseil municipal de la ville, puisque ces derniers ont déjà été élus dès le 1er tour des élections municipales 2020. Ce sont Patrice Etcheto, Fabrice Garbisu, Annie Mendivé et Chantal Moral qui se retrouvent en tête à la suite du 1er tour des élections municipales : ils récoltent 92,50 % des votes. Quelques élus, au rang desquels figurent Florence Maye (91,25 %), Jean-Michel Guillemin (90 %), Robert Sanglar (90 %), Rolland Palau (88,75 %), Alexandre Bordes (87,50 %), Jérôme Dachary (87,50 %) et Valérie Pouyanné (86,25 %), ont aussi emporté un pourcentage élevé des votes.

Au niveau des bulletins de vote, certains étaient blancs (1,22 %). Plusieurs électeurs de cette commune ont également déposé des bulletins invalides dans les urnes (1,22 %).

Le nouveau maire sera nommé parmi les conseillers municipaux dernièrement élus, ainsi que par ceux-ci.

Résultats du premier tour - Arancou

Abstention : 32.23% Participation : 67.77%

Résultats détaillés du tour 1

  • Patrice ETCHETO, 92.5%



    Patrice ETCHETO

    92.5 %

    74 votes

  • Fabrice GARBISU, 92.5%



    Fabrice GARBISU

    92.5 %

    74 votes

  • Annie MENDIVÉ, 92.5%



    Annie MENDIVÉ

    92.5 %

    74 votes

  • Chantal MORAL, 92.5%



    Chantal MORAL

    92.5 %

    74 votes

  • Florence MAYE, 91.25%



    Florence MAYE

    91.25 %

    73 votes

  • Jean-Michel GUILLEMIN, 90%



    Jean-Michel GUILLEMIN

    90 %

    72 votes

  • Robert SANGLAR, 90%



    Robert SANGLAR

    90 %

    72 votes

  • Rolland PALAU, 88.75%



    Rolland PALAU

    88.75 %

    71 votes

  • Alexandre BORDES, 87.5%



    Alexandre BORDES

    87.5 %

    70 votes

  • Jérôme DACHARY, 87.5%



    Jérôme DACHARY

    87.5 %

    70 votes

  • Valérie POUYANNÉ, 86.25%



    Valérie POUYANNÉ

    86.25 %

    69 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 128 habitants
  • 121 inscrits
  • Votants82 inscrits 67.77%
  • Abstentionnistes39 inscrits 32.23%
  • Votes blancs1 inscrits 1.22%

Article à la une des élections

Poitiers : Léonore Moncond'huy, la surprise verte

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Arancou : le contexte politique des élections municipales

En mars 2020, les communes françaises procéderont au renouvellement de leurs conseillers municipaux, à l'issue des élections prévues les 15 mars et 22 mars prochains. Contrairement aux communes de plus de 1 000 habitants, les candidats des petites villes présentent obligatoirement une candidature individuelle, même s'ils ont la possibilité de se rassembler. Le jour de l'élection, les citoyens sélectionneront directement leurs candidats parmi tous ceux qui ont officiellement été reconnus comme tels.

Du côté d'Arancou, quels sont les candidats pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Le maire en fonction Alexandre Bordes propose sa candidature à sa réélection. Jérôme Dachary a aussi validé sa candidature. Lors des municipales 2014, il avait obtenu un siège au conseil municipal. Patrice Etcheto, Fabrice Garbisu, Jean-Michel Guillemin, Florence Maye, Annie Mendivé, Chantal Moral, Rolland Palau, Valérie Pouyanné et Robert Sanglar ont aussi déclaré leur candidature.

Il est nécessaire de rappeler que, pour être élus au premier tour, les candidats sont obligés d'atteindre une majorité absolue. Ceux-ci doivent par ailleurs avoir recueilli les votes d'au moins un quart des citoyens inscrits sur les listes. S'il y a un second tour, les candidats doivent remporter une majorité relative afin d'être élus et pouvoir prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Arancou ?

Les habitants d'Arancou prendront leurs responsabilités, les 15 et 22 mars 2020, pour élire leur nouveau conseil municipal, lors des élections municipales 2020. Afin de voter lors de cette élection, certains critères doivent être remplis : on doit être majeur, s'acquitter de ses impôts ou habiter dans la municipalité, figurer sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Bilan de 2014, année des dernières Municipales

Les communes de moins de 1000 habitants sont soumises à un scrutin plurinominal avec panachage dans le cadre de ces municipales. Cela signifie que les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent aussi choisir des candidats de deux listes différentes.
Dans la ville d'Arancou, les résidents ont voté le 23 mars 2014 pour désigner 11 membres du conseil municipal, dès le soir du premier tour. En compagnie de Fabrice Garbisu et Alexandre Bordes, que les habitants de la commune avaient désignés pour diriger leur ville, on pouvait voir Robert Sanglar, Florence Maye, Valérie Pouyanné, Rolland Palau mais aussi Viviane Etcheto et Annie Mendivé.
Une tendance est ressortie lors des élections : d'assez nombreux citoyens (88 votants pour 112 inscrits) sont partis placer leur vote dans l'urne. Ce taux de participation indique une forte baisse en regard des élections municipales de 2008 où il affichait 83,18 %.

La même évolution s'est-elle établie aux précédentes élections ?

Plusieurs scrutins ont eu lieu dans l'intervalle entre les dernières Municipales et cette année. Les élections présidentielles, notamment, se sont tenues en 2017. Retour en 2017 à Arancou : les citoyens ont voté lors du premier tour des Présidentielles et les scores se sont avérés différents de ce qui a pu être observé dans l'ensemble de la France.
Les candidats favoris au premier tour étaient Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) avec 23,86 % des votes, suivi par Emmanuel Macron (En marche !) avec 22,73 %, et François Fillon, derrière, avec 15,91 %. Au deuxième tour, le choix des électeurs d'Arancou s'est opéré : 72,86 % d'entre eux ont voté pour Emmanuel Macron. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation à Arancou était de 88,66 %, alors qu'elle atteignait 79,82 % en 2017 avec 91 électeurs. On note donc une baisse différente de l'évolution constatée au niveau du pays (-5,8 points).
La liste Renaissance (soutenue par La République en Marche) a été soutenue par un bon nombre d'habitants de la commune aux Européennes 2019, ce qui lui a permis d'effectuer un score de 22,22 %, devant Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) qui a emporté 20,63 % des suffrages.

Arancou : les données clefs

Les enjeux des municipales 2020 : le scrutin qui se déroulera les 15 et 22 mars aide à prendre conscience de la condition socio-économique sur la municipalité d'Arancou.

Description : les résidents d'Arancou

La ville d'Arancou est une commune des Pyrénées-Atlantiques. 162 personnes habitent dans cette ville. Arancou fait partie de la Communauté d'Agglomération du Pays Basque dont le but est de garantir le lien entre les communes voisines, comme Bidart, Urcuit ou bien Licq-Athérey. La population d'Arancou est dans l'ensemble peu âgée. La majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 21,25 % des habitants de la commune ont entre 55 et 64 ans. À Arancou, la population est formée à 2,07 % de personnes issues de l'immigration.

Arancou : les résidents profitent-ils d'un niveau de vie confortable ?

Le marché du travail est-il dynamique à Arancou ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. 44,14 % des habitants de la commune sont actifs (à savoir plus de 69 résidents). Les agriculteurs exploitants et ouvriers représentent 50 % des travailleurs. Les prestations de chômage sont perçues par moins de 10 % de la population. Plus de la moitié de ces personnes sont des hommes.
Sur l'année 2016, le revenu médian des habitants de la commune était similaire à la moyenne nationale de 2014, avec 18 515 € par an à Arancou, contre plus de 20 000 € par an en France en 2014.
On tend à penser qu'une ville est riche quand ses habitants sont, majoritairement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il à Arancou ? Les résidents sont environ 3 % à s'avérer locataires d'appartement meublé de 3 pièces et plus de 3 % à louer une maison non HLM de 5 pièces. Un peu moins du tiers des habitants sont propriétaires d'une maison de 6 pièces tandis qu'ils sont environ 27 % à être en possession d'une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, environnement … Fait-il bon vivre à Arancou ?

Le nombre d'hôpitaux, d'écoles ou encore de gares reste un bon marqueur de la qualité de vie dans une commune. À Arancou, ces infrastructures manquent un peu. Si on compare avec la population totale, un assez grand nombre de familles vivent à Arancou, car on recense aujourd'hui 39 enfants, âgés de 0 à 15 ans.
Une bonne partie du temps, la qualité de l'air et de l'eau à Arancou est estimée bonne. C'est en effet une commune peu polluée. Le dioxyde d'azote, les poussières, le dioxyde de soufre et l'ozone … ces niveaux de pollution permettent de savoir si la qualité de l'air d'une ville est bonne ou pas. À Arancou notamment, l'indice Atmo, indice de qualité de l'air est de 3,87 en moyenne sur l'année. L'eau du robinet est-elle de bonne qualité ? L'observatoire national de l'eau annonce effectivement qu'elle est 100 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.