← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Marchemaisons

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que les citoyens de Marchemaisons ont été appelés à voter dans le cadre des élections municipales. Les citoyens de la ville ont été 63,89 % à se rendre aux bureaux de vote au premier tour des élections municipales, par rapport à 73,55 % en 2014 (baisse de -9,66 points). Le taux de participation dans le département de l'Orne a baissé en comparaison avec le scrutin précédent. Il était de 74,37 %, contre 56,95 % cette année.

Si un candidat peut réunir plus de la moitié des suffrages et au moins le quart des inscrits, une place au conseil municipal l'attend.

Élections municipales 2020 à Marchemaisons : quels sont les scores du 1er tour ?

Marchemaisons (61) a vu la totalité des 11 sièges du conseil être assignée dès le premier tour des élections municipales 2020. Résultats du 1er tour des municipales : Romuald Adamiec se retrouve en tête avec 98,50 %. Jean-Claude Peltier, Brigitte Rattier et Bernard Ricordeau obtiennent l'adhésion de 97,01 % des votants. Catherine Garnier (95,52 %), Hervé Galard (94,02 %), Philippe Letellier (94,02 %), Rose Metayer (94,02 %), Manon Moreau (94,02 %), Philippe Sereuil (94,02 %) et Stéphane Lekane (92,53 %) remportent également leur siège au conseil municipal grâce à un résultat élevé.

Les bulletins de vote de ce hameau ont été dépouillés : il y a eu 2,90 % de bulletins blancs.

Suite à leur nomination, les nouveaux membres du conseil municipal doivent désigner parmi eux celui ou celle qui sera maire.

Résultats du premier tour - Marchemaisons

Abstention : 36.11% Participation : 63.89%

Résultats détaillés du tour 1

  • Romuald ADAMIEC, 98.5%



    Romuald ADAMIEC

    98.5 %

    66 votes

  • Jean-Claude PELTIER, 97.01%



    Jean-Claude PELTIER

    97.01 %

    65 votes

  • Brigitte RATTIER, 97.01%



    Brigitte RATTIER

    97.01 %

    65 votes

  • Bernard RICORDEAU, 97.01%



    Bernard RICORDEAU

    97.01 %

    65 votes

  • Catherine GARNIER, 95.52%



    Catherine GARNIER

    95.52 %

    64 votes

  • Hervé GALARD, 94.02%



    Hervé GALARD

    94.02 %

    63 votes

  • Philippe LETELLIER, 94.02%



    Philippe LETELLIER

    94.02 %

    63 votes

  • Rose METAYER, 94.02%



    Rose METAYER

    94.02 %

    63 votes

  • Manon MOREAU, 94.02%



    Manon MOREAU

    94.02 %

    63 votes

  • Philippe SEREUIL, 94.02%



    Philippe SEREUIL

    94.02 %

    63 votes

  • Stéphane LEKANE, 92.53%



    Stéphane LEKANE

    92.53 %

    62 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 153 habitants
  • 108 inscrits
  • Votants69 inscrits 63.89%
  • Abstentionnistes39 inscrits 36.11%
  • Votes blancs2 inscrits 2.9%

Article à la une des élections

Le spectre d'un nouveau report des régionales

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Marchemaisons : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont appelées les 15 mars et 22 mars 2020 à voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux lors des élections. Les citoyens des communes n'excédant pas 1 000 habitants votent non pas pour une liste, mais directement pour les candidats ayant au préalable soumis leur candidature.

Qui sera candidat à Marchemaisons pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Romuald Adamiec propose sa candidature à sa réélection à la mairie de Marchemaisons. Hervé Galard sera dans la course pour les élections. Aux municipales 2014 où il s'était présenté, il avait décroché un siège au conseil municipal. Les autres candidats sont Catherine Garnier, Stéphane Lekane, Philippe Letellier, Rose Metayer, Manon Moreau, Jean-Claude Peltier, Brigitte Rattier, Bernard Ricordeau et Philippe Sereuil.

Pour rappel : les candidats peuvent être élus au premier tour s'ils atteignent une majorité absolue, à condition que plus du quart des citoyens enregistrés sur les listes électorales se soient exprimés en leur faveur. Dans le cas d'un second tour, les candidats devront remporter une majorité relative pour être élus et prendre ainsi l'un des 11 sièges à pourvoir.

Marchemaisons : quels sont les enjeux des Municipales ?

Pour élire un nouveau conseil municipal, les habitants de Marchemaisons iront, les 15 et 22 mars 2020, aux urnes, lors des élections municipales 2020. Afin de voter lors de ce suffrage, certains critères doivent être remplis : on doit avoir plus de 18 ans, payer ses impôts ou résider dans la commune, figurer sur les listes électorales et être français ou membre de l'Union européenne.

Municipales : quelles étaient les tendances en 2014 ?

Il existe un système électoral spécifique lors des élections municipales pour les communes de moins de 1000 habitants. En effet, les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent même désigner des membres de deux listes différentes. Il s'agit donc d'un scrutin plurinominal avec panachage.
11 membres du conseil municipal de Marchemaisons ont été élus dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014. Pour épauler Romuald Adamiec et Brigitte Rattier dans leurs devoirs, les Marchemaisonais avaient pu miser sur Philippe Letellier, Laure Mazet, Jean-Claude Peltier, Stéphane Lekane mais aussi Catherine Garnier et Hervé Galard.
Retour sur la participation : il a été répertorié que d'assez nombreux électeurs s'étaient rendus aux bureaux de vote afin d'y glisser un bulletin. Effectivement, 89 votes ont été comptés sur un total de 121 inscrits. Une forte baisse peut donc être observée, en comparaison avec les dernières élections municipales de 2008 où le taux de participation avait franchi 84,87 %.

La même tendance s'est-elle distinguée pendant les précédents scrutins ?

Il n'y a pas eu d'élection depuis les Présidentielles de 2017, mais plusieurs votes se sont tenus depuis les dernières élections municipales. En 2017, au premier tour des dernières Présidentielles, les citoyens de Marchemaisons ont fait leur choix : les résultats ont été différents de ce qui a pu se dégager à l'échelle du pays.
François Fillon (Les Républicains) est arrivé premier avec 29 % des suffrages, suivi par Marine Le Pen (Front national, 24 % des voix). Derrière, Emmanuel Macron (En marche !) a eu 17 % au suffrage. À Marchemaisons, 62,5 % des électeurs ont opté pour Emmanuel Macron au deuxième tour. En 2012, 91,45 % des résidents de Marchemaisons avaient participé au second tour des élections présidentielles, contre 97 en 2017 (soit 82,91 %). À l'échelle de la France en 2012, on observait une diminution de -5,8 points entre ces deux années, soit une évolution assez différente.
À l'issue des élections européennes de 2019, La République en Marche avec Renaissance a obtenu 25 % des suffrages tandis que Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a emporté 23,53 % des votes.

Marchemaisons : les informations clefs

Écologie, accès aux soins, transports... l'analyse des données socio-économiques d'une commune aide à bien souvent appréhender les problématiques de ses résidents et justifier en partie les résultats de l'élection.

Que pourrait-on apprendre sur la population de la commune de Marchemaisons ?

Marchemaisons est un hameau de l'Orne. Ses habitants sont au nombre de 152. Avec Sainte-Scolasse-sur-Sarthe, Gâprée ou également Vidai, Marchemaisons fait partie de l'agglomération transfrontalière de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute-Sarthe. On rencontre dans la ville de Marchemaisons une population peu âgée. Si les habitants répertorient 19,15 % de personnes entre 55 et 64 ans, la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans. Peu conséquente, la proportion d'immigration est de 2,61 % à Marchemaisons.

Voici des chiffres permettant d'avoir une idée du niveau de vie à Marchemaisons

Le marché de l'emploi est-il dynamique à Marchemaisons ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. Les résidents de la ville sont en majorité des employés et agriculteurs exploitants. On estime qu'ils constituent 66,67 % des 75 Marchemaisonais actifs (les actifs représentent pour leur part 51,63 % de la population). Les taux du chômage de la population marchemaisonaise font état de 5 % de demandeurs d'emploi, dont une majeure partie sont des femmes.
Dans l'ensemble, le niveau de vie des Marchemaisonais est plus élevé que la moyenne de la France. En 2014, le revenu médian s'élevait à 20 000 €. À Marchemaisons, il était de 22 025 € par an durant l'année 2016.
Le marché immobilier d'une commune est fréquemment considéré comme un indicateur adapté du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont dans ce cas le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou bien la surface de ceux-ci. Concernant le marché locatif marchemaisonais, les plus populaires sont les maisons non HLM de 4 pièces qui correspondent à 6 % de la demande, ainsi que les maisons non HLM de 5 pièces à hauteur d'environ 3 %. Pour l'achat d'une habitation, on peut remarquer que les maisons de 6 pièces intéressent plus de 25 % des propriétaires lorsqu'un peu moins du tiers opte pour une maison de 5 pièces.

Que dire de la qualité de vie à Marchemaisons ?

Différents chiffres sont à disposition pour évaluer la qualité de vie dans une ville. Parmi ceux-ci, on compte le nombre d'équipements rapporté au nombre d'habitants au kilomètre carré. Cet indicateur est idéal pour représenter la capacité de la commune à répondre aux besoins de ses habitants. À Marchemaisons, les infrastructures manquent un peu. La commune recense ​32 enfants âgés de ​0 à 15 ans, il y a donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total d'habitants).
La qualité de vie dans une ville est notamment liée à pollution ambiante. Que penser de la qualité de l'eau ? Elle est conforme à 100 % sur deux plans : niveau microbiologique ​et niveau physico-chimique. Parcourez les données de L'observatoire national de l'eau pour en savoir plus.