Résumé de l'élection

Les résidents de la commune de Courtemaux sont allés voter le 15 mars 2020 pour les municipales. Les citoyens ont été 53,96 % à voter au 1er tour des élections municipales. En 2014, ils étaient 60,18 % à s'être rendus aux bureaux de vote (baisse de -6,22 points). Dans le département du Loiret, la participation des électeurs au scrutin a baissé en regard de l'élection précédente : 69,45 % contre 50,80 % cette année.

Avec au moins 50 % des votes et 25 % des voix des inscrits, un candidat devient conseiller municipal automatiquement.

Élections municipales 2020 à Courtemaux : quels sont les résultats du premier tour ?

Les 11 sièges du conseil municipal de Courtemaux (45) ont donc déjà été attribués dès le 1er tour des élections municipales 2020. Lors du 1er tour des élections municipales, c'est Stéphane Fleury qui arrive en première place avec 93,13 % des suffrages. Alain Drouet a séduit 90,19 % des électeurs de la municipalité. Le score réalisé par Guillaume Groeneweg et Cyril Regnier (89,21 %) les place troisièmes. Fabien Caron (87,25 %), Hélène Gauthier-Poulet (87,25 %), Marilyne Boitelet (86,27 %), Angélique Goulet (85,29 %), Marion Vouette (85,29 %), Martine Rode (80,39 %) et Serge Gois (74,50 %) ont également, au vu de leur score élevé, convaincu les citoyens.

Parmi les habitants de ce hameau, 1,83 % ont déposé un vote blanc. De plus, plusieurs bulletins de vote - 4,59 % exactement - étaient invalides.

Place maintenant à l'élection du maire parmi les nouveaux conseillers municipaux, par ces derniers.

Résultats Courtemaux

Abstention : 46.04% Participation : 53.96%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Stéphane FLEURY, , 93.13%, 95 votes

    Élu·e



    Stéphane FLEURY

    93.13 %

    95 votes

  • 2, Alain DROUET, , 90.19%, 92 votes

    Élu·e



    Alain DROUET

    90.19 %

    92 votes

  • 3, Guillaume GROENEWEG, , 89.21%, 91 votes

    Élu·e



    Guillaume GROENEWEG

    89.21 %

    91 votes

  • 4, Cyril REGNIER, , 89.21%, 91 votes

    Élu·e



    Cyril REGNIER

    89.21 %

    91 votes

  • 5, Fabien CARON, , 87.25%, 89 votes

    Élu·e



    Fabien CARON

    87.25 %

    89 votes

  • 6, Hélène GAUTHIER-POULET, , 87.25%, 89 votes

    Élu·e



    Hélène GAUTHIER-POULET

    87.25 %

    89 votes

  • 7, Marilyne BOITELET, , 86.27%, 88 votes

    Élu·e



    Marilyne BOITELET

    86.27 %

    88 votes

  • 8, Angélique GOULET, , 85.29%, 87 votes

    Élu·e



    Angélique GOULET

    85.29 %

    87 votes

  • 9, Marion VOUETTE, , 85.29%, 87 votes

    Élu·e



    Marion VOUETTE

    85.29 %

    87 votes

  • 10, Martine RODE, , 80.39%, 82 votes

    Élu·e



    Martine RODE

    80.39 %

    82 votes

  • 11, Serge GOIS, , 74.5%, 76 votes

    Élu·e



    Serge GOIS

    74.5 %

    76 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 290 habitants
  • 202 inscrits
  • Votants109 inscrits 53.96%
  • Abstentionnistes93 inscrits 46.04%
  • Votes blancs2 inscrits 1.83%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Le contexte politique dans Courtemaux

Les communes françaises doivent gérer le renouvellement de leur conseil municipal au cours des élections des 15 et 22 mars 2020. Il s'agira ici, contrairement aux communes qui comptent plus de 1 000 habitants, de désigner non pas une liste, mais directement des candidats, parmi ceux ayant déposé leur candidature.

Qui se présente à Courtemaux aux Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats qui suivent. Marilyne Boitelet se porte candidate. Fabien Caron, Alain Drouet, Stéphane Fleury, Hélène Gauthier-Poulet, Serge Gois, Angélique Goulet, Guillaume Groeneweg, Cyril Regnier, Martine Rode et Marion Vouette complètent la liste des candidats officiels.
Pour rappel : il peut arriver pour les candidats d'être élus au premier tour s'ils atteignent une majorité absolue, mais à la condition que plus d'un quart des administrés enregistrés sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour le second tour éventuel, les candidats doivent avoir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Courtemaux : quels sont les enjeux des Municipales ?

Pour élire un nouveau conseil municipal, les électeurs de Courtemaux se rendront, les 15 et 22 mars 2020, aux urnes, lors des élections municipales 2020. Pas la peine d'être français pour voter ! Un ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne, qui réside ou paie ses impôts dans la municipalité en question, qui est majeur et inscrit sur les listes électorales françaises, dispose du droit de vote.

Point sur les Municipales de 2014

Il existe un système électoral particulier lors des municipales pour les communes de moins de 1000 habitants. En effet, les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent d'ailleurs désigner des candidats de deux listes différentes. C'est donc un scrutin plurinominal avec panachage.
Les habitants de Courtemaux ont fini par choisir 11 membres du conseil municipal le 23 mars 2014, dès le soir du premier tour. Les Courtemaliens s'étaient fiés à Marie-Elisabeth Secretand et Michèle Haberbusch pour gérer leur commune. Elles étaient assistées par Jean-Pierre Simon, Marie Kerzil, Michel Vouette, Serge Montagne mais aussi Bernard Chaudieu et Serge Gois.
On compte 136 votants pour 226 présents sur les listes électorales. On observe ici une forte baisse de la participation lorsque l'on effectue une comparaison avec celle de 2008 (74,34 %) aux dernières élections municipales.

La tendance était-elle la même lors des précédents scrutins ?

Plusieurs votes se sont tenus à la suite des élections municipales, mais il n'y a pas eu d'élections présidentielles depuis 2017. Les résultats dans la ville de Courtemaux peuvent être comparés à une évolution globale : leurs scores au premier tour des dernières élections présidentielles de 2017 sont différents de ceux enregistrés au niveau national.
En mettant en parallèle les résultats du premier tour, on observe 27,91 % des suffrages en faveur de Marine Le Pen (Front national), 24,42 % pour François Fillon (Les Républicains) et, derrière, 19,77 % pour Emmanuel Macron (En marche !). Le choix s'est fait au second tour : les citoyens de Courtemaux ont choisi Emmanuel Macron à 50,69 %. 161 résidents de Courtemaux se sont déplacés, ce qui revient à 74,88 % de la population.
Après les Européennes de 2019, la liste La République en Marche avec Renaissance s'est imposée avec un score de 15,56 %, et Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) avec 36,67 % des voix.

Quelques informations sur Courtemaux

Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochains, le moment de jeter un œil sur les données socio-économiques de la municipalité.

Portrait des résidents de Courtemaux

Courtemaux est une commune du Loiret, comptant 257 habitants. Elle est grande de. Courtemaux fait partie de la Communauté de Communes de la Cléry, du Betz et de l'Ouanne qui s'organise autour de plusieurs villes comme Melleroy, La Chapelle-Saint-Sépulcre ou également Saint-Germain-des-Prés. Si 27,10 % des Courtemaliens ont entre 55 et 64 ans, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans. Les habitants sont donc peu âgés. Le multiculturalisme est peu présent à Courtemaux, où 6,67 % des habitants proviennent de l'immigration.

Activité, logement, revenus… Quel est le niveau de vie à Courtemaux ?

Les chiffres qui suivent donnent un aperçu de la situation en ce qui concerne le chômage à Courtemaux. Les actifs courtemaliens représentent 45,19 % de la population. Près de 115 habitants travaillent. Pour ce qui est des statuts, 52,63 % de cette population sont des agriculteurs exploitants et professions intermédiaires. Les personnes en demande d'emploi forment 17 % des résidents courtemaliens. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
Durant l'année 2016, le revenu médian des Courtemaliens se révélait similaire à la moyenne nationale de 2014, avec 20 759 € par an à Courtemaux, contre environ 20 000 € par an en France en 2014.
À l'instar des taux de l'emploi, ceux de l'immobilier fournissent une information importante sur les villes et leur attractivité. Au sein de la commune courtemalienne, les logements les plus populaires chez les locataires sont les maisons non HLM de 4 pièces (moins de 5 %) et les maisons non HLM de 6 pièces (environ 2 %). Les résidents s'avèrent moins de 20 % à être en possession d'une maison de 5 pièces et 33 % une maison de 6 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre... Comment vit-on à Courtemaux ?

Les infrastructures courtemaliennes manquent un peu pour satisfaire les besoins des résidents de cette ville. Comparées à la population totale, les familles sont peu nombreuses dans la commune (37 enfants âgés de 0 à 15 ans).
Outre les aménagements de la commune, il est bon d'apprendre si la localité a une bonne qualité de l'air ou de l'eau, afin de jauger la pollution environnante. Que savons-nous sur la qualité de l'eau ? On peut affirmer qu'elle est à 100 % conforme selon L'observatoire national de l'eau. Et cela au niveau microbiologique ​comme physico-chimique ​.