INFOGRAPHIES. Gares désertées, lignes les plus utilisées... A quoi ressemble le trafic ferroviaire français ?

Trois mille gares, 29 000 km de voies et des millions d'usagers. Franceinfo fait le point sur l'ensemble du réseau de l'Hexagone.

C'est le début du bras de fer. Avant les "grèves tournantes" prévues à partir du 3 avril, les cheminots se mobilisent dès jeudi 22 mars contre la réforme de la SNCF. Seuls 40% des TGV, 25% des Intercités et 50% des TER devraient circuler, selon les prévisions

>> Votre train est-il plus souvent en retard que les autres ? Vérifiez-le avec notre moteur de recherche

Révolution vitale selon le gouvernement ou remise en cause de l'universalité du service public pour ses opposants, la réforme devrait porter sur le statut de cheminot mais aussi le statut juridique de l'entreprise et l'ouverture à la concurrence. Les salariés de la SNCF protestent également contre le recours de l'exécutif aux ordonnances pour faire passer son projet.

Pour mieux comprendre ces enjeux, et visualiser à quoi ressemble réellement le réseau ferroviaire français, voici les principales informations issues d'une analyse de données concernant le géant du rail français.

Les gares franciliennes sont trois fois plus fréquentées que les autres

Avec plus de 200 millions de voyageurs en 2016, la gare du Nord est de loin la plus fréquentée du réseau français. Elle est suivie par les autres grandes gares parisiennes : Saint-Lazare (près de 108 millions de voyageurs), gare de Lyon (100 millions) et Montparnasse (53 millions).

A l'inverse, certaines gares du réseau ferré ne sont empruntées que par un très faible nombre de voyageurs. Selon les estimations réalisées par la SNCF, 249 gares sont fréquentées par moins de 1 000 voyageurs par an et 81 par moins de 100 voyageurs.

Ces gares, et les lignes qui les relient, sont directement visées par le rapport Spinetta qui préconise la suppression des moins empruntées. Si Edouard Philippe a indiqué en février qu'il ne suivrait pas le rapport "sur ce point", leur fermeture fait toujours partie des craintes des opposants à la réforme. Interrogé par franceinfo, Christian Broucaret, porte-parole de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut), considère que nous sommes "face à un choix de société" et que les pouvoirs publics doivent définir une réelle "vision d'aménagement du territoire". Pour lui, le choix se résume de la façon suivante : "Est-ce que les territoires, les sous-préfectures, ont le droit de vivre ou est-ce que tout le monde doit venir vivre dans les métropoles urbaines ?" Il rappelle également que depuis 1938, "un tiers des lignes" a été fermé.

Au total, sur les 2 966 établissements représentés sur notre carte, la fréquentation annuelle moyenne s'élève à 816 659 voyageurs par gare, soit environ 2 240 voyageurs par jour. Si l'on retire celles de la région Ile-de-France, cette moyenne chute à 655 voyageurs quotidiens. Cliquez sur les points pour connaître le détail de chaque station du réseau.

Estimation de la fréquentation des voyageurs dans les gares
  • Moins de 10
  • 10 - 100
  • 100 - 1 000
  • 1 000 - 10 000
  • 10 000 - 100 000
  • 100 000 - 1 000 000
  • 1 000 000 - 10 000 000
  • Plus de 10 000 000

Source : SNCF, 2016

80% des trains circulent sur moins du tiers du réseau ferré

Si la France est globalement bien irriguée par les lignes ferroviaires (29 000 km de voies sur le territoire), elle n'est en revanche pas desservie de manière homogène. Selon le premier bilan du marché du transport ferroviaire de voyageurs en France, publié en novembre 2017 par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), 80% des trains circulent sur 27% du réseau ferré. 

Ce que confirment les cartes fournies par SNCF Réseau, principal gestionnaire du réseau ferré national français, qui illustrent le trafic moyen journalier sur les différentes lignes de TGV et de TER.

Voici les données recensées en 2016 (et ne tenant pas compte des LGV Paris-Bordeaux et Paris-Rennes inaugurées en juillet 2017). On constate que la ligne "Sud Est" qui relie Paris à Lyon est la plus fréquentée, avec 193 trains par jour en moyenne. Arrive ensuite la ligne LGV Nord qui relie Paris à Lille, avec 177 trains par jour en moyenne. Loin derrière, la ligne de TGV Est enregistre 48 trains par jour en moyenne allant jusqu'à Strasbourg. 

Au niveau des TER, le constat qui ressort de la carte de SNCF Réseau est que le trafic se situe majoritairement autour des grandes agglomérations du pays, en particulier Lille et Lyon, et que, relativement, peu de trains circulent dans le centre du pays.