VIDEO. SNCF : "La grève va coûter probablement plus de 300 millions d'euros", affirme Guillaume Pepy

Le PDG de la SNCF, invité vendredi de franceinfo, a évalué le coût du mouvement de protestation des cheminots contre la réforme de l'entreprise lancé début avril, en y incluant "les mesures commerciales" annoncées en faveur des usagers.

Le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, invité vendredi 11 mai de franceinfo, a évalué le coût des séquences de grève lancées début avril par les syndicats de cheminots contre la réforme de l'entreprise. "La grève va coûter probablement plus de 300 millions d'euros, y compris les mesures commerciales qu'on prend", a déclaré le patron de la compagnie ferroviaire. La grève coûte beaucoup d'argent."

En évoquant les mesures commerciales, Guillaume Pepy fait référence à une série d'avantages et de réductions en faveur des usagers du train, annoncée dans le quotidien Le Parisien. En dehors des indemnisations et des remboursements déjà annoncés, "la SNCF doit faire des gestes sympathiques, positifs vis à vis de ses clients", a jugé le PDG de l'entreprise ferroviaire. 

Par ailleurs, Guillaume Pepy a répondu aux critiques, dit-il, d'associations d'usagers qui réclament davantage d'informations en amont des épisodes de grève. "On va pouvoir à partir d'aujourd'hui, annoncer les trains qui circulent, en TGV et en Intercités, jusqu'à la fin du mois de mai", a annoncé le PDG de la SNCF. 

Guillaume Pepy, le 11 mai 2018.
Guillaume Pepy, le 11 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)