VIDEO. Grève à la SNCF : Guillaume Pepy promet une indemnisation "forte" des usagers en région parisienne et un abonnement TER "à moitié prix" hors Île-de-France

Le président du directoire de la SNCF était l'invité du 19/20 de France 3, lundi soir, après que le Premier ministre, Edouard Philippe, a reçu les syndicats de la compagnie ferroviaire dans la journée. 

Voir la vidéo

Il annonce une indemnisation "forte" en région parisienne, et plusieurs gestes envers les usagers de la SNCF en dehors de l'Île-de-France, en cette période de grève contre la réforme de la SNCF. Invité du 19/20 de France 3, lundi 7 mai, le président du directoire de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé que les abonnements TER seraient "à moitié prix" au mois de juin, et que "tous les billets" pour des TGV seraient "échangeables et remboursables", même s'ils sont "ni échangeables, ni remboursables" au moment de l'achat. 

Le PDG de la compagnie ferroviaire, qui s'exprimait après que le Premier ministre, Edouard Philippe, a rencontré les syndicats de la SNCF, a promis également "plus de compensation financière en région parisienne", dont les détails seront annoncés après une réunion, le 17 mai. 

"La grève n'a que trop duré"

Le patron de l'entreprise publique s'exprimait alors que commence une huitième séquence de grève des cheminots contre la réforme de la SNCF. "Les Français en ont assez, ils comprennent de moins en moins cette grève", a-t-il exprimé auprès de France 3. "La grève n'a que trop duré", a-t-il ajouté. 

Trois TGV sur 5 et 3 Intercités sur 10 doivent circuler mardi, lors de ce nouvel épisode de grève. Sur le réseau régional, un TER sur deux et 7 Transilien sur 10 sont annoncés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, le 7 mai 2018 à Matignon, à Paris. 
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, le 7 mai 2018 à Matignon, à Paris.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)