Grève du 6 décembre : les bus appelés en renfort font un flop à Paris

Vendredi 6 décembre, des cars de substitution ont été mis en place dans plusieurs régions à la demande de Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'État aux transports. Cependant ces "cars Macron" n'ont pas été utilisés à Paris.

France 3

Vendredi 6 décembre, il n'y a quasiment pas de bus à la gare d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Les usagers ont peu ou pas été informés, et les trajets ne sont pas adaptés aux besoins des habitants sur place . Des cars avaient été mis à disposition par le gouvernement en marge de la grève contre la réforme des retraites. Mais la démarche a été organisée dans la précipitation en début de semaine. Ce matin l'opération fait donc un flop. 

>> DIRECT - Grèves reconduites, transports perturbés... Suivez la mobilisation du 6 décembre contre la réforme des retraites 

Un manque de communication et un trafic paralysé

L'opérateur privé Flixbus avait répondu présent à l'appel du gouvernement et avait mis en place une rotation de deux bus, 8 allers-retours par jour entre Massy-Palaiseau (Essonne), Paris, et Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Problème : les bus sont bloqués dans les bouchons et sur place personne n'était au courant de l'opération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cycliste au milieu des voitures, à Paris.
Un cycliste au milieu des voitures, à Paris. (SERGE ATTAL / ONLY FRANCE / AFP)