Grève contre la réforme des retraites : vers une transition plus en douceur ?

Mercredi 11 décembre, Édouard Philippe détaillera sa réforme des retraites. Une annonce destinée à apaiser la mobilisation notamment.

FRANCE 3

Le gouvernement va-t-il parvenir à faire cesser la mobilisation et rassurer les Français ? En tout cas, c'est ce que promet de faire mercredi 11 décembre le Premier ministre. Édouard Philippe dressera les grandes lignes de sa réforme, sept jours après le début de la grève. D'après la journaliste de France Télévisions Gaëlle-Anne Dolz, la future réforme pourrait être assouplie sur l'un des éléments clés. Elle ne pourrait pas s'appliquer aux employés de la génération 1973 comme on l'a entendu, mais ceux nés plus tard. "Édouard Philippe pourrait annoncer demain que la réforme pourrait entrer en vigueur pour les générations entre 1973 et 1978 pour une transition en douceur. Ça serait repousser l'application de la réforme pour 2035/2040 et ça pourrait être dix ans plus tard pour les régimes spéciaux", explique la journaliste. Les générations concernées pourraient être celles de 1983 ou 1988.

>> Grève du 10 décembre : suivez la situation en direct

"Ça pourrait ne pas suffire"

Repousser l'application de la réforme pourrait laisser le temps aux entreprises de s'organiser, de négocier branche par branche afin de réorganiser les carrières des employés en leur permettant notamment d'être augmentés."Ça pourrait ne pas suffire probablement du côté des cheminots et des agents RATP qui, selon nos informations, ne se contenteront pas de dix ans supplémentaires avant la bascule dans la réforme", poursuit Gaëlle-Anne Dolz. Ces derniers demandent que la réforme soit appliquée seulement aux nouveaux entrants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe, le 6 décembre 2019, à Paris. 
Edouard Philippe, le 6 décembre 2019, à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)