Nantes : une manifestation tendue

Les "gilets jaunes" ont manifesté samedi 14 septembre à Nantes (Loire-Atlantique). Ils ont notamment rendu hommage à Steve Maia Caniço.

FRANCEINFO

La situation était très tendue à Nantes (Loire-Atlantique) samedi 14 septembre. De nombreux manifestants ont défilé dans les rues. Une partie d'entre eux se définissent comme des "gilets jaunes" qui refusent de baisser les bras. "Tant qu'on n'aura pas ce qu'on voudra, toute façon la colère elle est là. Ce n'est pas en envoyant les CRS, ce n'est pas en donnant une prime de 100 euros en fin d'année l'an dernier que ça va calmer la colère. Les gens en ont marre", affirme l'un d'entre eux.

35 personnes interpellées

D'autres personnes étaient venues réclamer justice pour Steve Maia Caniço, décédé le 21 juin dernier. C'est sous ce climat de tension que le dispositif de sécurité a tenté de contrôler cette manifestation. De nombreuses vitrines ont été vandalisées par des casseurs. La police a intercepté des mortiers artisanaux et des bombes agricoles. Au total, 35 personnes ont été interpellées et on dénombre quatre agents de police blessés en marge de ces affrontements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers à Nantes (Loire-Atlantique), le 19 avril 2019.
Des policiers à Nantes (Loire-Atlantique), le 19 avril 2019. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)