"Gilets jaunes" : à Paris, Amiens ou Bruxelles, à quoi faut-il s'attendre pour le 28e samedi de manifestation ?

Le mouvement compte sur la tenue du scrutin des élections européennes, dimanche 26 mai, pour donner un coup de fouet à une mobilisation qui a faibli lors des week-end précédents.

Manifestation des \"gilets jaunes\" devant la basilique du Sacré-Cœur, à Paris, le samedi 18 mai 2019. 
Manifestation des "gilets jaunes" devant la basilique du Sacré-Cœur, à Paris, le samedi 18 mai 2019.  (RAFAEL YAHGOBZADEH/AP/SIPA / AP)

Une manifestation avant d'aller voter. Une semaine après un samedi marqué par le plus faible nombre de manifestants depuis le début du mouvement, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, des "gilets jaunes" s'apprêtent à redescendre dans la rue. Pour ce week-end, en raison des élections européennes, des manifestations sont prévues samedi 25 et dimanche 26 mai. Franceinfo fait le tour des principaux événements.

Plusieurs manifestations annoncées à Paris

Comme chaque semaine depuis quelques mois, la préfecture de police de Paris a pris un arrêté interdisant de manifestation les secteurs des Champs-Elysées, de l'Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris.

Cela n'empêche pas un groupe sur Facebook d'appeler à une manifestation partant de la place de l'Etoile. Près de 300 personnes se sont dites intéressées. D'autres évènements Facebook atteignent plusieurs milliers de potentiels participants. C'est le cas notamment de "l'Acte 28 Les Gilets Jaunes ne lâcheront pas la démocratie !" qui donne rendez-vous à 10 heures dans l'est de la capitale, aux abords du cimetière du Père-Lachaise.

Un autre groupe, "Acte 28 Ultimatum 3 Appel Mondial A Paris !" invite à converger vers la capitale. L'événement "Acte 28 - Résurrection, Le Retour !" appelle, lui, à se rassembler boulevard des Batignolles. Sur le groupe "La France énervée", celui sur lequel Eric Drouet, figure du mouvement, avait annoncé faire une pause, une simple photo de la tour Eiffel a été publiée avec un message : "Paris 9 heures samedi 25 mai".

Un rassemblement à Amiens pour "venir chercher Macron" chez lui

Ailleurs en France, l'un des plus gros événements est attendu à Amiens, la ville d'origine du président de la République. Sur Facebook, il s'intitule "Macron on vient te chercher chez toi", détaille France 3 Hauts-de-France.

Les organisateurs ont décidé de quitter la capitale car "il devient de plus en plus difficile d'approcher les lieux stratégiques". "Puisqu'on nous empêche de prendre le palais de Macron, nous prendrons donc sa ville : Amiens", est-il écrit sur la page. Le début du rassemblement est prévu à 9 heures devant la gare. Un dispositif de sécurité spécial a été mis en place par la préfecture, qui déclare que "ces projets d’actions n’ont pas tous été déclarés, ni tous les organisateurs pu être clairement identifiés".

Plusieurs manifestations dans les grandes villes

Plusieurs grandes villes sont également concernées par des manifestations. A Toulouse, les militants ont prévu de défiler dans les rues samedi 24 mai, mais également dimanche 25 mai, comme le précise le groupe Facebook "Acte 28: Plus Chaud Plus Chaud Que Le Climat !". Le dimanche, jour de vote pour les élections européennes, les organisateurs appellent à manifester avec les cartes d'électeurs et les prospectus électoraux.

A Montpellier, un événement, "Acte 28 Montpellier : La Révolution Du Peuple !", rassemblant un peu plus de 500 personnes, est prévu. A Lille, "l'Acte 28 : Lille en résistance" compte environ le même nombre de participants. A Lyon, une manifestation liant "gilets jaunes" et climat aura lieu. Un dispositif de sécurité est prévu pour l'encadrer.

Un rassemblement à Bruxelles dimanche

Après un samedi de manifestation sur le territoire français, le rendez-vous est pris aussi le dimanche 26 mai, jour du scrutin pour les élections européennes dans la plupart des pays. La page Facebook, 26 mai : Toute l'Europe à Bruxelles, pour dénoncer la "dictature européenne", rassemble près de 1 500 participants. Les organisateurs n'ont pas encore révélé le dispositif que prendra la mobilisation, mais ils appellent à "une grande manifestation pacifique dans la capitale européenne pour leur faire comprendre que s'ils n'appliquent pas ce qu'ils disent, nous resterons dans les rues".