"Gilets jaunes" : 15 500 manifestants en France dont 1 600 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement

Des "appels nationaux" avaient été lancés pour des événements à Nancy (Meurthe-et-Moselle) ainsi qu'à Reims (Marne) samedi. Deux manifestations ont également eu lieu à Paris. 

Des \"gilets jaunes\" manifestent place Bellecour, à Lyon, le 11 mai 2019. 
Des "gilets jaunes" manifestent place Bellecour, à Lyon, le 11 mai 2019.  (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les "gilets jaunes" ont défilé samedi 18 mai à l'occasion de 27e journée de manifestations. Six mois après le début de cette contestation sociale inédite, et à une semaine des élections européennes, le mouvement a connu sa plus faible mobilisation. Selon les chiffres communiqués en fin d'après-midi par le ministère de l'Intérieur, 15 500 personnes se sont mobilisées à travers la France, tandis que 1 600 "gilets jaunes" se sont rassemblés dans la capitale. 

Au niveau national, ces chiffres sont en baisse par rapport à la semaine précédente : le 11 mai, 18 600 manifestants avaient été comptabilisés par le ministère, dont 1200 à Paris. 

Des manifestations se sont tenues à Reims (Marne), Nancy (Lorraine),Toulouse (Haute-Garonne), Lyon (Rhône), Besançon (Doubs), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ou encore Amiens (Somme). 

Des événements "nationaux" à Nancy et Reims. A Nancy (Lorraine), un événement appelait une "marée jaune" à déferler dans les rues de la ville, pour "le droit de manifester" et afin de célébrer les six mois du mouvement. Un cortège d'au moins 600 "gilets jaunes" s'est élancé de la place Carnot, près du centre-ville. Les manifestants ont accroché un gilet jaune à la façade de la Métropole du Grand Nancy et décroché le drapeau de l'Union européenne. A Reims, plus de 1 000 "gilets jaunes" se sont réunis place Drouet-dʼErlon, rapporte France Bleu Champagne-Ardennes.

Deux manifestations à Paris. A Paris, un événement lancé sur Facebook appelait les "gilets jaunes" à "[regagner] le droit de manifester sur les Champs-Elysées", malgré l'interdiction de toute manifestation dans ce secteur, autour de l'Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris, reconduite ce samedi. Quelques centaines d'entre eux se sont par ailleurs retrouvés au pied de la tour Total, dans le quartier de la Défense, d'après la journaliste de franceinfo sur place. A 13 heures, ils étaient entourés d'un cordon de CRS et encadrés par de nombreux cars de gendarmes mobiles. Le cortège, "contre la hausse des prix et des taxes des carburants", s'est ensuite dirigé vers le Sacré-Cœur, dans une ambiance détendue.

Près de 50 000 manifestations en six mois. Depuis les débuts du mouvement, le 17 novembre 2018, 47 695 manifestations et rassemblements de "gilets jaunes" ont été recensés à travers le territoire, selon le ministère de l'Intérieur. Il s'agit aussi bien de rassemblements sur les ronds-points que lors des manifestations organisées chaque samedi depuis six mois. 

Le mouvement n'a "plus de débouché politique". "Je crois que celles et ceux qui continuent aujourd'hui à faire cela, il n'y a plus de débouché politique", a estimé le président de la République, Emmanuel Macron, vendredi à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). "Nous avons fait notre part du travail, je pense que maintenant, chacun doit aller voter aux élections", a-t-il défendu. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

21h39 : Des vitrines brisées, des affrontements entre manifestants et force de l'ordre, des blessés et douze interpellations. France 3 Grand Est fait le bilan de cette journée de mobilisation à Reims. (LAURENCE LABORIE / FRANCE 3 GRAND EST)

19h59 : 20 heures, l'heure d'un petit point sur l'actualité de ce samedi soir.

Nouvelle baisse de la mobilisation qui atteint son plus bas niveau depuis le 17 novembre : le ministère de l'Intérieur a compté 15 500 manifestants, le Nombre Jaune un peu plus de 40 000.

On ne change pas une équipe qui gagne. L'Olympique Lyonnais a décroché sa quatrième Ligue des champions féminine de suite en atomisant le Barça (4-1) en finale.

H-1 avant le début du concours européen de la chanson, où Bilal Hassani a une vraie chance de gagner et de mettre fin à quatre décennies de vaches maigres. Voici le portrait du candidat hexagonal avant notre direct qui vous emmènera jusqu'au bout de la nuit.

Les Pyrénées-Atlantiques sont placées en vigilance orange par Météo France pour des risques de fortes pluies et d'inondations.

18h57 : @AliM On peut s'écharper sur les chiffres maintenant qu'on a tous les éléments pour ergoter :-)

18h56 : Bon. On dirait que Place Beauvau s'amuse tous les samedis à faire baisser le nombre de manifestants quoique ce soit un peu la réalité normale d'un mouvement aussi pérenne et inédit. Une fois -1000, une fois -1500. Beauvau devrait réapprendre à compter !(Réaction à chaud) PS : Pierre, je pense bien qu'on peut désormais s'acharner sur les chiffres :)

18h52 : Ce graphique, publié cette semaine, centraliste les chiffres depuis le début de l'année selon les sources.

18h51 : Le Nombre Jaune, qui centralise les remontées du terrain des "gilets jaunes", parle lui de 40 497 manifestants, là aussi un chiffre en baisse par rapport aux semaines précédentes.

18h50 : Pour vous donner une idée, voici les chiffres de la place Beauvau les semaines précédentes :

- 19 janvier : 84 000 manifestants

- 26 janvier : 69 000

- 2 février : 58 600

- 9 février : 51 400

- 16 février : 41 500

- 23 février 46 000

- 2 mars : 39 300

- 9 mars : 28 600

- 16 mars : 32 300

- 23 mars : 40 500


- 30 mars : 33 700

- 6 avril : 22 300

- 13 avril : 31 000

- 20 avril : 27 900

- 27 avril : 23 600


- 4 mai : 18 900


- 11 mai 18 600

- 18 mai : 15 500

18h49 : La mobilisation des "gilets jaunes" atteint un plus bas historique selon le ministère de l'Intérieur : la place Beauvau a comptabilisé 15 500 manifestants, dont 1 600 à Paris. Pour mémoire, la semaine dernière, ils étaient 18 600 dans l'Hexagone.

18h19 : A Lyon, la manifestation n'a rassemblé que quelques centaines de personnes, et s'est dispersée à l'heure du goûter. Selon Le Progrès, il ne reste qu'une vingtaine de manifestants, les derniers irréductibles.

18h15 : Une autre témoin de la scène raconte sa version des faits sur France 3 Grand-Est.

(PAUL-ANTOINE BOUDET / CECILE BANASIK / FRANCE 3 GRAND EST)

18h15 : @anonyme La préfecture de la Marne vient de nous confirmer qu'un "une femme de 50 ans a été blessée et transportée au CHU de Reims avec une plaie légère à la tête. D'après son témoignage, elle a couru lors d'une charge de CRS avant de tomber."

18h11 : Bonjour, une passante bousculée par les policiers à Reims, qui tombe inerte. Êtes-vous au courant ?

18h05 : Guère plus de succès à Agen, où seules 200 personnes ont battu le pavé, dont le chanteur Francis Lalanne, tête de liste de l'Alliance Jaune aux européennes, indique Sud-Ouest.

18h04 : Les samedis se suivent et ne se ressemblent pas à Bordeaux, ancien bastion du mouvement des "gilets jaunes". Selon la préfecture de Gironde, 450 personnes ont pris par au cortège dans la capitale girondine.

17h39 : L'ambiance se tend dans les rues de Reims, où des "gilets jaunes" défilent. Selon un reporter de France 3 Grand Est qui se trouve sur place, l'ambiance est "très tendue" entre policiers et manifestants. "Des groupes organisés de casseurs" ont parcouru de nombreuses rues du centre-ville. Une journaliste de France 3 poste des photos sur Twitter.

17h07 : Six mois après le début de la mobilisation, qu'ont obtenu les "gilets jaunes" ? Après 27 samedis consécutifs de manifestations, nous avons dressé la liste des revendications auxquelles le gouvernement a répondu... et celles qui n'ont pas trouvé d'écho auprès de l'exécutif.

16h37 : Partout en France, les antennes de France Bleu suivent ce 27e samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Voici un point de la situation à 16 heures, ville par ville.

16h16 : A 14 heures, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 2 800 manifestants en France, dont 1 100 à Paris. La semaine dernière à la même heure, ce chiffre était de 2 700 participants, dont 600 à Paris.

16h04 : Il est 16 heures ! Voici le point sur l'actualité :

• 27e samedi de mobilisation pour les "gilets jaunes" ! Plusieurs rassemblements sont en cours. Hier, Emmanuel Macron a estimé, en marge d'un déplacement à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), que le mouvement n'avait "plus de débouché politique".

Un homme de 26 ans a été mis en examen pour infraction à la législation sur les armes dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Strasbourg.

• Le chef de la Ligue (extrême droite italienne) Matteo Salvini rassemble à Milan les représentants d'une dizaine de partis souverainistes, dont Marine Le Pen.


• Après l'hommage national aux Invalides, les obsèques d'Alain Bertoncello se sont déroulées aujourd'hui à Montagny-les-Lanches (Haute-Savoie). Plusieurs centaines de personnes ont fait le déplacement dans le village pour saluer la mémoire de l'un des deux militaires tués au Burkina Faso.

15h48 : Des premiers affrontements entre des casseurs et des policiers ont lieu en marge du cortège des "gilets jaunes" à Reims. Des projectiles ont été lancés contre les forces de l'ordre et des vitrines ont été brisées.

14h42 : Le cortège des "gilets jaunes" à Reims prend de l'ampleur ! Un appel national avait été lancé pour manifester dans cette ville aujourd'hui.

15h01 : Quelques images de la manifestation envoyées par les journalistes de France Télévisions sur place. Le cortège s'est élancé de la Défense en direction de Paris, en passant par Courbevoie. Il est actuellement à Neuilly-sur-Seine.










(MARC DANA ET BORIS MUFFOLINI / FRANCE TELEVISIONS)

13h31 : A #Reims, pour l'appel national, les #GiletsJaunes se rassemblent tranquillement au marché du Boulingrin, lieu du début de la manifestation.Ils sont environ 300 et d'autres continuent d'arriver .#ActeXXVII

15h01 : Ce n'est pas (encore) l'affluence des grands jours. A Reims, malgré un appel national à manifester, seuls 300 "gilets jaunes" sont pour le moment mobilisés, mais d'autres continuent d'arriver.

12h15 : Il est midi ! Voici le point sur l'actualité :

• 27e samedi de mobilisation pour les "gilets jaunes" ! Voici les rassemblements prévus aujourd'hui. Hier, Emmanuel Macron a estimé, en marge d'un déplacement à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), que le mouvement n'avait "plus de débouché politique".

Un homme de 26 ans a été mis en examen pour infraction à la législation sur les armes dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Strasbourg.

• Le chef de la Ligue (extrême droite italienne) Matteo Salvini rassemble à Milan les représentants d'une dizaine de partis souverainistes, dont Marine Le Pen.


• Après l'hommage national aux Invalides, les obsèques d'Alain Bertoncello se déroulent aujourd'hui à Montagny-les-Lanches (Haute-Savoir). Plusieurs centaines de personnes ont fait le déplacement dans le petit village de Haute-Savoie pour saluer la mémoire de l'un des deux militaires tués au Burkina Faso.

11h36 : Il y a six mois, le 17 novembre, les "gilets jaunes" investissaient pour la première fois des ronds-points partout en France. Où en sont-ils aujourd'hui, alors que la mobilisation des samedis marque le pas ? Je suis retourné à Vannes, sur le lieu d'un premier reportage, à la rencontre de ceux qui entretiennent le mouvement.


11h34 : 47 695 manifestations, 4 245 blessés, 12 908 tirs de LBD, 256 enquêtes pour soupçons de violences policières... Franceinfo revient en six chiffres sur l'ampleur d'un mouvement inédit qui, même s'il s'essouffle, se poursuit chaque samedi depuis six mois.

11h34 : 10 stations de métro sont fermées depuis 7h ce matin à Paris, en raison de la manifestation des "gilets jaunes". Cela concerne les stations George-V, Tuileries, Franklin D. Roosevelt, Concorde, Champs-Elysées Clemenceau, Invalides, Miromesnil, Assemblée nationale, Varenne et Charles de Gaulle-Etoile. Suivez la mobilisation en direct.

09h33 : "Je ne parle même pas du bilan d'Emmanuel Macron en France. Il s’exprime dans les rues depuis 27 semaines", lance Marine Le Pen, en allusion au mouvement des "gilets jaunes".


09h12 : Essoufflement confirmé ou sursaut ? Six mois presque jour pour jour après le début du mouvement des "gilets jaunes", la 27e journée de manifestation prévue aujourd'hui s'annonce pleine d'incertitudes. Deux événements présentés comme nationaux sont annoncés à Reims et à Nancy.

11h36 : Il est 9 heures ! Voici le point sur l'actualité :

• 27e samedi de mobilisation pour les "gilets jaunes" ! Voici les rassemblements prévus. La veille, Emmanuel Macron a estimé, en marge d'un déplacement à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), que le mouvement n'avait "plus de débouché politique".


• Manifestations, blessés, enquêtes… Six mois de mobilisation des "gilets jaunes" en six chiffres.


• Le chef de la Ligue (extrême droite italienne) Matteo Salvini rassemble à Milan les représentants d'une dizaine de partis souverainistes, dont Marine Le Pen.


• L'anesthésiste Frédéric Péchier, mis en examen pour "17 empoisonnements sur personnes vulnérables", a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Ces cas s'ajoutent aux sept autres pour lesquels il était déjà poursuivi.