"Gilets jaunes" : Eric Drouet, figure du mouvement, annonce faire une "pause"

Le chauffeur routier de Seine-et-Marne évoque dans un post Facebook des "menaces" sur sa famille, des "insultes" et une grande fatigue. 

Eric Drouet à Paris, le 9 avril 2019. 
Eric Drouet à Paris, le 9 avril 2019.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Eric Drouet raccroche son "gilet jaune". Cette figure emblématique du mouvement a annoncé se mettre en pause. "Mode pause pour moi, voire plus peut-être, trop de menaces sur ma famille, trop de haineux, trop de foulards rouges, trop de mépris, trop d'insultes, je suis fatigué, désolé", a écrit le chauffeur routier de Seine-et-Marne sur Facebook, mardi 23 avril. "Tout n'est pas fini, mais là je suis au bout de mes forces. Et c'est même pas le gouvernement le plus fatigant dans tout ça !!", a poursuivi Eric Drouet, signant la publication de son nom.

Initiateur de la première mobilisation du 17 novembre des "gilets jaunes", Eric Drouet, 34 ans, est rapidement devenu le visage de la contestation sociale. Celui qui ne s'exprime quasiment que par Facebook, et bien souvent en vidéo, a été condamné fin mars à une amende de 2 000 euros, dont 500 avec sursis, pour l'"organisation" de deux manifestations parisiennes "sans déclaration préalable". Il sera à nouveau jugé le 5 juin, cette fois pour port d'arme prohibé – un bâton – lors de la manifestation du 22 décembre.