Cet article date de plus d'un an.

Info franceinfo Elisabeth Borne enverra des invitations aux syndicats dès le milieu de la semaine prochaine pour tenter de renouer le dialogue

Le 5 avril, la Première ministre avait déjà invité l'intersyndicale à Matignon, mais cette réunion n'avait pas permis une reprise du dialogue.
Article rédigé par franceinfo, Julie Marie-Leconte
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Elisabeth Borne, Première ministre, lors du Conseil national de Renaissance, le 15 avril 2023. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Elisabeth Borne, qui cherche à renouer le dialogue avec les syndicats, va les inviter dès le milieu de la semaine prochaine, a appris vendredi 28 avril franceinfo. Les syndicats, qui souhaitaient marquer une pause dans le dialogue social jusqu'à la nouvelle journée de mobilisation prévue le 1er-Mai, vont recevoir des propositions de dates, pour chaque syndicat, rapidement. 

>> Projet de loi immigration : division, saucissonnage, report… Retour en cinq actes sur les revirements du gouvernement

Toujours d'après les informations de franceinfo, les syndicats qui souhaitent se rendre à cette réunion sont les bienvenus et ceux qui ne le souhaitent pas, n'y sont pas obligés. L'objectif - après ces rendez-vous bilatéraux - reste toutefois la tenue d'une grande réunion avec tout le monde autour de la table même si, pour le moment, Matignon préfère ne pas utiliser les termes de "conférence sociale"

"Ce 1er-Mai ne sera pas classique" 

D'après franceinfo, Elisabeth Borne se dit convaincue que les partenaires sociaux ont envie de se parler et de reprendre le dialogue avec le gouvernement, notamment parce que les sujets à aborder sont d'intérêt général. La Première ministre - qui n'a aucun doute sur le fait que "ce 1er-Mai ne sera pas classique" - pense qu'une fois la journée passée, il sera temps de renouer officiellement le dialogue. A noter, que le contact a toujours été maintenu de manière informelle, notamment avec Laurent Berger, le patron de la CFDT qui quittera son poste fin juin.

Le 5 avril, la Première ministre avait déjà invité l'intersyndicale à Matignon mais cette réunion n'avait pas permis une reprise du dialogue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.