Laurent Berger annonce qu'il quittera ses fonctions de secrétaire général de la CFDT le 21 juin

Dans une interview au quotidien "Le Monde", le leader du premier syndicat de France affirme qu'il sera remplacé par Marylise Léon, actuelle numéro deux de la CFDT.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, à l'Elysée, à Paris, le 12 décembre 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

"Je ne suis pas indispensable à la CFDT." Le secrétaire général du premier syndicat de France, Laurent Berger, annonce mercredi 19 avril, dans une interview au Monde, qu'il quittera ses fonctions le 21 juin. "Ce n'est ni un coup de tête ni un choix dicté par l'actualité", précise celui qui a mené l'opposition dans la rue à la réforme des retraites.

Arrivé à la tête du syndicat en novembre 2012, Laurent Berger sera remplacé par Marylise Léon, actuelle numéro deux de la CFDT. "Je crois qu'il est important que des femmes soient à la tête d'organisations syndicales", déclare-t-il dans Le Monde, alors que Sophie Binet a remplacé Philippe Martinez à la tête de la CGT. A propos de sa successeure, il assure : 

"Elle est capable, avec l'équipe qui sera autour d'elle, d'impulser un nouvel élan. (...) Elle est dynamique, elle a une compréhension du monde du travail qui est forte, parfois plus fine que la mienne. (...) Elle est appréciée au sein de la maison, elle est proche des gens, humaine."

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT

dans "Le Monde"

Laurent Berger affirme également dans cet entretien qu'il ne s'engagerait pas en politique à la fin de son mandat. "Non, je ne serai pas candidat en 2027", explique-t-il. "Est-ce que je continuerai à faire de la politique, c'est-à-dire participer à la vie de la cité ? Oui. Si certains croient que je vais me taire, c'est une erreur. Je poursuivrai ma vie de militant."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.