Cet article date de plus d'un an.

Manifestations, transports, écoles... A quoi faut-il s'attendre pour cette nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites ?

Tous les syndicats, y compris les organisations réformistes telles que la CFDT et l'Unsa, appellent à manifester. La SNCF doit aussi dévoiler son plan pour les fêtes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des manifestants contre la réforme des retraites, le 10 décembre 2019 à Paris. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Pour le gouvernement comme pour les syndicats, c'est le rendez-vous de la semaine. Appel à la grève et à la manifestation de l'intersyndicale, plan de la SNCF pour Noël, perturbations dans les transports et les écoles... Le mardi 17 décembre s'annonce comme une nouvelle journée décisive pour la grève de la réforme des retraites. Ces événements pourraient modifier le rapport de force entre le gouvernement et les syndicats, ou influer sur l'opinion publique, jusqu'ici favorable au mouvement. Franceinfo vous explique à quoi il faut s'attendre.

>> Perturbations, réactions… Suivez en direct la grève du 16 décembre et les dernières informations ici

Un appel à la grève de tous les syndicats

Ce sera la troisième journée interprofessionnelle de grève contre la réforme. Et cette fois-ci, l'ensemble des syndicats ont lancé un appel à la grève et à la manifestation, y compris les organisations réformistes, comme la CFDT, la CFTC, l'Unsa ou les étudiants de la Fage. La CFDT, favorable au principe de la retraite par points, ne devrait cependant pas défiler aux côtés de la CGT, dont elle ne partage pas toutes les revendications. Les deux syndicats ne sont "ni des ennemis ni des partenaires", estime Laurent Berger.

Les organisations réformistes sont furieuses que le Premier ministre ait maintenu une mesure d'âge d'équilibre dans son projet de transformation des 42 régimes de retraite existants en un système universel à points. Outre les cheminots, les enseignants, les fonctionnaires, les avocats et magistrats, les internes, médecins et soignants seront mobilisés parfois dans des cortèges séparés dans toute la France pour réclamer davantage de moyens pour l'hôpital.

Des manifestations à Paris et dans les grandes villes

A Paris, le cortège s'élancera à 13h30 de la place de la République pour rejoindre Nation. Selon la préfecture de police, "ils emprunteront à cette fin le boulevard du Temple, le boulevard des filles du Calvaire, le boulevard Beaumarchais, la place de la Bastille, la rue de Lyon, l'avenue Daumesnil et le boulevard Diderot". Par arrêté préfectoral, tous les commerces situés sur le parcours sont obligés de fermer et de "mettre en place des moyens de protection de leurs établissement contre les dégradations et les pillages", ainsi que de vider les terrasses "de tout mobilier pouvant servir de projectile".

A Lyon (Rhône), la manifestation partira à 11h30 devant la Manufacture des tabacs, dans le 3e arrondissement. A Nantes (Loire-Atlantique), les manifestants se sont donnés rendez-vous au miroir d'eau. A Marseille (Bouches-du-Rhône), la CGT appelle à se rassembler à 10h30 aux Réformés, en haut de la Cannebière. 

Des perturbations dans les transports et les écoles

Dans les grandes villes. Ce sera encore ambiance pare-choc contre pare-choc mardi. Le mouvement social contre la réforme des retraites perturbe la circulation des transports, à Paris comme en région.

A la RATP. Selon les prévisions de la régie, huit lignes de métro seront totalement fermées. A l'exception des deux lignes automatiques, qui fonctionneront normalement, seules quelques rames circuleront sur le reste du réseau, aux heures de pointe.

A la SNCF. Selon les prévisions de l'entreprise, un TGV sur quatre, un Transilien sur cinq, trois TER sur dix et 5% des Intercités circuleront mardi.

Dans les écoles. Certains établissements risquent également d'être fermés, avec la mobilisation des enseignants.

Les annonces de la SNCF pour Noël

L'entreprise ferroviaire, qui tente de s'organiser pour faire rouler un maximum de train pendant les fêtes, doit informer individuellement mardi les usagers sur le maintien ou l'annulation de leur train pour le premier week-end des vacances. La directrice générale de Voyages SNCF Rachel Picard a promis d'"essayer d'accomplir des miracles" pour proposer d'autres horaires de départ en cas d'annulation. Mais la moitié des voyageurs resteraient néanmoins sur le carreau.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

• Pratique. Grève du 17 décembre : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux… Retrouvez les prévisions de trafic dans les grandes villes

• Décryptage. Grève contre la réforme des retraites : comment l'affluence dans les transports en commun  modifie nos comportements

• Reportage. Grève contre la réforme des retraites : on vous explique pourquoi le télétravail peine à se généraliser en France

• Analyse. Réforme des retraites : quatre questions sur le chiffre de "42 régimes spéciaux" (souvent cité mais inexact)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.