Inflation : un restaurateur étoilé du Vaucluse contraint de fermer son établissement

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
D. Iberrakene, C. Fournival, A. Panouillot - France 3
France Télévisions
L'inflation aura eu raison de la maison Prévôt, à Cavaillon, établissement plusieurs fois étoilé. Malgré la passion, le talent et la fidélité des clients, le chef ne s'en sort plus.

Étoilé deux fois au guide Michelin, Jean-Jacques Prévôt tire sa révérence à la fin du mois de janvier. "Là, on ne peut plus. Ça me fait quelque chose, j’ai un pincement au cœur (...). C’est terminé, c’est la fin", déplore le chef de la maison Prévôt. Depuis deux ans, le contexte économique a pesé sur le chiffre d’affaires. L’envolée des prix des matières premières et de l’énergie a accéléré sa décision.

15 % à 20 % des restaurateurs du Vaucluse mettront la clé sous la porte

Sept salariés travaillent à temps plein dans le restaurant. L’un d’entre eux a même tenté de reprendre l’affaire, mais sans réussir à convaincre son banquier. Les derniers clients savourent les plats avant la fermeture définitive. "Je pense qu’il a été absolument obligé, et c’est fort regrettable parce que c’est un alchimiste du goût, des odeurs, c’est un artiste", rapporte une cliente. D’après l’union des métiers de l’industrie et de l’hôtellerie, 15 % à 20 % des restaurateurs du Vaucluse mettront la clé sous la porte d’ici fin 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.