Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Habiter un taudis et mendier dans le métro comme seul quotidien

Publié Mis à jour
Article rédigé par France 2
France Télévisions

Pour "Complément d'enquête", Matthieu Fauroux a suivi la vie quotidienne d'une famille roumaine à Paris. Très tôt le matin, cette maman et ses trois enfants partent mendier dans le métro, puis rentrent dans leur misérable campement. Claudia a accueilli le journaliste dans la baraque de planches qu’elle loue au fond d'un hangar désaffecté.

Cette famille roumaine habite Paris depuis deux ans. Claudia, qui s'est séparée de son mari violent, élève seule ses trois enfants. Pas d'école pour eux, mais la manche dans le métro tous les matins. Du moins, jusqu'à ce que leur mère trouve un travail… Pour "Complément d'enquête", Matthieu Fauroux les a suivis dans leur quotidien.

Claudia accueille le journaliste dans la baraque de planches qu'elle loue au fond d'une usine désaffectée. Dans ce campement sans eau courante, une vingtaine de familles roumaines vivent de la manche et du trafic de métaux. Pour une pièce de 14 mètres carrés, elle paie 250 euros par mois à un marchand de sommeil.

Ni eau courante ni chauffage 

Avec beaucoup de système D et un soin méticuleux, Claudia a rendu l'intérieur chaleureux. Des couvertures trouvées dans une poubelle isolent les murs, le frigo, l'armoire et la gazinière ont été récupérés dans la rue. Pour se laver, deux bassines, une grande pour la douche, et une petite pour les mains et les pieds. L'hiver, on se chauffe avec les flammes de la gazinière.

Extrait de "A votre bon cœur !", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 4 mai 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.