Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Ethiopie : les vétérans de l'entraide

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min
Ethiopie : les vétérans de l'entraide. -
Ethiopie : les vétérans de l'entraide. Ethiopie : les vétérans de l'entraide. - ()
Article rédigé par France 2
France Télévisions

"Loin du cœur et loin des yeux, l'Ethiopie meurt peu à peu." C'était en 1984 : la mobilisation du showbiz contre la faim. "Complément d'enquête" revenait le 4 mai 2017 sur cette première en matière d'aide humanitaire. 

C'était il y a trente-deux ans. Un hymne devenu culte : "Loin du cœur et loin des yeux, de nos villes de nos banlieues, l'Ethiopie meurt peu à peu." Sur des paroles de Renaud, la crème de la variété française se mobilisait contre la famine en Ethiopie. Alors que la Corne de l'Afrique est de nouveau touchée par la famine, "Complément d'enquête" revenait le 4 mai 2017 sur cet élan de solidarité.

La chanson est un tube dès sa sortie. Elle reste en tête du Top 50 pendant vingt-deux semaines. Plus de 2 millions d'exemplaires vendus, 20 millions de francs récoltés. Et la première pierre d'un charity business à la française. Coluche s'en inspirera l'année suivante pour ses Restos du cœur.

Le camp de Korem en 1984, "l'enfer sur terre"

Tout avait commencé six mois plus tôt, en octobre 1984, avec des images choc diffusées dans un reportage de la BBC. "D'après les gens qui y travaillent, cet endroit ressemble en tous points à l'enfer sur terre", dit le commentaire. Cet endroit, c'est le camp de Korem, au nord de l'Ethiopie. Un enfant y meurt de faim toutes les vingt minutes.

L'élan de solidarité mondial commence par les chanteurs anglais. Puis, après le We Are the World de Michael Jackson aux Etats-Unis, les chanteurs français se mobilisent à leur tour pour enregistrer un disque et décident de verser les recettes à Médecins sans frontières. Raphaële Schapira a interrogé Rony Brauman, alors tout jeune président de l'ONG, et Hugues Aufray. Le chanteur, qui a répondu le premier à l'appel de Renaud, s'était rendu sur place. Il s'en souvient comme d'un "voyage en enfer".

Un reportage de Raphaële Schapira, diffusé dans "Complément d'enquête" le 4 mai 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.