Grève RATP du 26 décembre : cinq lignes de métro fermées, six autres ouvertes aux heures de pointe... Retrouvez les prévisions trafic pour jeudi

Les RER A et B ne circuleront qu'aux heures de pointe jeudi, et avec un trafic réduit. 

Cinq lignes du métro parisien seront totalement fermées jeudi 26 décembre.
Cinq lignes du métro parisien seront totalement fermées jeudi 26 décembre. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Très légère amélioration du trafic sur le réseau RATP. Pour le 22e jour de grève contre la réforme des retraites, cinq lignes de métro resteront fermées, jeudi 26 décembre.

Les lignes 3bis, 5, 6, 7bis et 13 seront inaccessibles

• Certaines lignes seront ouvertes aux heures de pointe, pour certaines partiellement – de 6h30 à 9 heures, puis de 16h30 à 19h30. Il s'agit des lignes 3, 4, 7, 8, 9 et 10. La ligne 3 circulera entre Havre-Caumartin et Pont de Levallois, la ligne 8 entre Créteil-Pointe du Lac et Reuilly-Diderot, et la ligne 9 le matin entre Pont de Sèvres et Havre-Caumartin et entre Nation et Mairie de Montreuil. Cette dernière sera entièrement ouverte l'après-midi.

• Les lignes 2 et 11 seront ouvertes uniquement pour la pointe du matin. La ligne 2 ne circulera qu'entre Porte Dauphine et Anvers. La ligne 12 circulera uniquement pour les heures de pointe du soir, entre Mairie d'Issy et Falguière.

Seules les lignes 1 et 14, automatisées, circuleront normalement mais avec risque de saturation aux heures de pointe.

• Sur le RER A : il y aura un train sur deux, et sur le RER B un train sur trois, uniquement aux heures de pointe.

• Il y aura deux bus sur trois en moyenne. Le trafic des tramways sera quasi normal ou normal suivant les lignes.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

• Transport. Des trains roulent-ils à moitié vides en pleine période de grève et de voyages supprimés ?

• Trafic. Le point sur les perturbations à la SNCF et à la RATP pour Noël

• Direct. Grève du 25 décembre : pas de trêve dans les transports pour Noël, le couple Macron attendu à Brégançon

• Décryptage. Trois questions sur le renoncement d'Emmanuel Macron à sa future pension d'ancien chef d'Etat