VIDEO. Tournée des médias, appel à l'unité… Olivier Besancenot est de retour (et il a un plan)

L'ancien porte-parole du NPA et candidat à l'élection présidentielle de 2002 et 2007 fait son retour sur la scène politique avec, dans son viseur, le gouvernement.

Voir la vidéo
franceinfo

Son visage et son look n'ont pas changé. Olivier Besancenot, le facteur à l'air juvénile et à la veste en cuir, est de retour. Depuis le début du mois de mars, il multiplie les apparitions sur les plateaux de télévision et sur les ondes des principaux médias français. Car l'ancien candidat à la présidentielle du NPA a un plan : il veut créer un "front commun" contre la politique du gouvernement et mobiliser le plus largement possible pour la grève du 22 mars.

"C’est une séquence sociale et politique extrêmement importante, martèle Olivier Besancenot. Autour notamment de la bataille du service public, de ce qui se passe dans les Ehpad, de ce qui se passe dans les universités, de ce qui se passe avec les cheminots." Comprendre : cette fois, la gauche ne peut pas manquer ce rendez-vous d'opposition au gouvernement d'Edouard Philippe.

"Faisons cause commune"

Olivier Besancenot exhorte les responsables politiques de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, à se retrouver à l'occasion du 22 mars. "Plutôt que de se tirer dans les pattes et de ne penser qu’à soi seul, on peut représenter tout le monde, faisons cause commune, clame-t-il. Là, on aura besoin de tous se rassembler. Et je redis fraternellement à Jean-Luc Mélenchon, puisque moi je n’ai pas d’adversaire dans ce camp-là, que personne à lui seul ne peut incarner l’opposition sociale et politique à la gauche du gouvernement Macron, que l’on a besoin de tous et toutes."

Olivier Besancenot souhaite créer un \"front commun\" pour la grève du 22 mars 2018.
Olivier Besancenot souhaite créer un "front commun" pour la grève du 22 mars 2018. (MONTAGE FRANCEINFO)