Les 4 Vérités - Olivier Besançenot : "Après les cheminots, c'est au tour des chômeurs"

Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste, invité des 4 Vérités, a critiqué la réforme de l'assurance chômage présentée par Muriel Pénicaud.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a présenté ce vendredi 2 mars la réforme de l'assurance chômage. Nicolas Besançenot, le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), invité des 4 Vérités, estime que "ça va être un bon gros bordel, concrètement".

L'ancien candidat à l'élection présidentielle regrette que les chômeurs soient la nouvelle cible du gouvernement. "On a un gouvernement qui, aujourd'hui, explique qu'après les cheminots, c'est au tour des chômeurs : 'les cheminots sont des privilégiés, les chômeurs abusent'. Et le problème, c'est qu'il y a une partie de la population qui finit par le croire", dénonce le porte-parole du NPA.

"Douche froide" pour les démissionnaires

"Des personnes qui veulent démissionner de leur travail, aujourd'hui, il y en a plein. Pour des bonnes ou des mauvaises raisons, je n'en sais rien. Mais ce sont des personnes qui souffrent, qui disent simplement 'je m'en vais' et qui vont probablement s'attendre à toucher quelque chose et qui risquent d'être franchement déconcertées de recevoir une douche froide", s'alarme aussi Olivier Besançenot.

Nicolas Besançenot, le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA).
Nicolas Besançenot, le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA). (FRANCE 2)