Cet article date de plus d'un an.

Énergie : face à la flambée des prix, Reims lance un plan de sobriété

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Énergie : face à la flambée des prix, Reims lance un plan de sobriété
Énergie : face à la flambée des prix, Reims lance un plan de sobriété Énergie : face à la flambée des prix, Reims lance un plan de sobriété (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - M.-P. Degorce, M. Petitjean, S. Lacombe
France Télévisions
La ville de Reims, dans la Marne, a choisi de réduire drastiquement ses dépenses énergétiques. Face aux prix de l'énergie, les bâtiments publics ouvrent moins longtemps et ont baissé l'éclairage et le chauffage.

Ils sont là tous les matins pour effectuer quelques longueurs dans la piscine. Les habitués sont au rendez-vous, même en hiver, malgré les températures des bassins revues à la baisse. La mesure fait encore frissonner certains nageurs. Et la piscine n’est pas la seule à avoir fait des économies. Face à la flambée des prix de l’énergie et aux risques de coupures, Reims (Marne) a lancé un plan de sobriété dès l’automne 2022.

Une prise de conscience

Éclairage, chauffage… Dans tous les bâtiments de la ville, la température a été adaptée. Résultat : 230 000 euros d’économies. Les bâtiments publics ont réduit leurs horaires d’ouverture. Le musée Saint-Remi a adapté ses éclairages. En tout, la ville a réalisé 400 000 euros d’économies, soit 15% de son budget énergie pour l’hiver. "Je crois que c’est une véritable prise de conscience de la part des collectivités, des pouvoirs publics et de nos concitoyens", assure Arnaud Robinet, maire de Reims. Si la cathédrale a vu son éclairage réduit, elle aura tout de même droit à des illuminations cet été.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.