Cet article date de plus d'un an.

Crise énergétique : l'éclairage public de certaines communes éteint la nuit

Publié
Crise énergétique : l'éclairage public de certaines communes éteint la nuit
Crise énergétique : l'éclairage public de certaines communes éteint la nuit Crise énergétique : l'éclairage public de certaines communes éteint la nuit
Article rédigé par France 3 - H. Capelli, M. Arribe, V. Llado, M. Marini, France 3 Régions
France Télévisions
France 3
Avec la hausse du prix de l'énergie, plusieurs villes souhaitent réaliser des économies en éteignant l'éclairage public la nuit. Une décision qui divise les habitants concernés.

À Nice (Alpes-Maritimes), la promenade des Anglais se trouve dans la pénombre dans la nuit du 1er novembre. Seule une ampoule sur trois est allumée. C’est aussi la fin de l’éclairage décoratif sur les bâtiments comme la mairie. Avec l’augmentation des prix de l’électricité, la ville a lancé un dispositif pour diminuer de 10 % la consommation. "Je suis pour ces mesures et je ne trouve pas ça dérangeant", dit un homme. "Est-ce qu’on ne pourrait pas remplacer par des LED ?", questionne de son côté une femme.  

Les lumières éteintes de minuit à 5 h du matin 

Partout en France, les communes se mettent aux économies d’énergie. À Toulouse (Haute-Garonne), il n’est pas question de laisser les routes du centre-ville, ni celles où il y a une vidéosurveillance, sans lumière. Mais les quartiers peu fréquentés la nuit ont été ciblés. Désormais, de minuit à 5 heures du matin, les lampadaires s’éteignent. Les habitants craignent toutefois pour leur sécurité. À Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), les habitants peuvent décider eux-mêmes d’allumer ou non l’éclairage public, via une application géolocalisée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.