Un fauteuil motorisé sur une trottinette électrique, un vent de liberté pour les handicapés

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
L'étonnante santé d'Isa
Article rédigé par
Isabelle Pham - franceinfo
France Télévisions

L'histoire commence dans le 14e arrondissement de Paris, lorsque quatre jeunes ingénieurs obtiennent une bourse de la fondation Safran pour l'inclusion. Leur mission : trouver une solution aux problèmes de mobilité des personnes en situation de handicap. Une réflexion centrée utilisateurs qui a duré deux années.

Charlotte est en fauteuil depuis l'âge de 4 ans, à la suite d'une leucémie. Petite, elle n'a jamais pu faire du skateboard, de la trottinette. Elle ne faisait qu'observer ses camarades. Ce souvenir, ce sentiment d'être à part, ne l'a jamais quitté. 20 ans sont passés et la jeune femme tient enfin sa revanche sur la vie. Aujourd'hui, elle glisse en fauteuil sur les pistes cyclables de la capitale.

L'idée est née aux fins fond d'un atelier de l'école innovante des Arts et Métiers, à Paris. Noé, Robin, Sulivan et Mathieu, quatre jeunes ingénieurs se sont mis dans la peau de leurs futurs clients, des personnes en situation de handicap qui se déplacent avec difficulté en ville ou en milieu rural. Ils ont passé 12 jours en fauteuil pour comprendre les difficultés, les freins, les douleurs et les frustrations. Les trajets prennent deux fois plus de temps que pour une personne valide, les regards qui font mal, l'impression de cumuler les problèmes en plus du handicap. Des heures passées à recueillir des témoignages, à discuter des besoins, et enfin, une solution qui émerge.

La trottinette électrique comme solution

Simple, accessible en termes de coût, durable, non stigmatisante et ludique... La trottinette électrique, qui rassemble sur les pistes cyclables les valides et les personnes handicapées, est apparue comme LA solution.

Deux ans de travail, de tests, pour concevoir le "globe-trotteur", un ensemble de pièces qui vont permettre de fixer la trottinette au fauteuil. L'idée séduit très vite car elle permet aux utilisateurs de dévaler enfin les pistes cyclables en toute sécurité, aux côtés des valides, de participer à des balades en groupe à la campagne ! Fini les différences, les barrières, tout le monde emprunte le même chemin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.