Les salariés de Disneyland Paris et ceux autour du parc se réjouissent de la réouverture

Encore un symbole que la France sort de l'épidémie de Covid-19, Disneyland Paris a rouvert ses portes au public jeudi après plus de sept mois de fermeture. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Disneyland Paris rouvre ses portes après plus de sept mois d'arrêt. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP)

Des clichés avec Mickey, ça fait bien longtemps que ce photographe, salarié de Disneyland Paris, n'en a pas réalisés. Il est bien content de recommencer. "Évidemment, c'est plutôt un soulagement de voir l'entreprise qui rouvre et de pouvoir retoucher nos outils de travail, retrouver le rythme du travail", explique-t-il. Après plus de sept mois de fermeture, le parc d'attraction situé à Marne-la-Vallée en région parisienne, première destination touristique privée en Europe, a rouvert ses portes jeudi 17 juin.

Le retour à l'emploi, y compris pour le territoire autour du parc

Disneyland Paris c'est une ville dans la ville : 15 000 salariés aujourd'hui avec des métiers très différents et 50 000 emplois indirects. Le parc irrigue toute la région autour, d'où l'importance de cette réouverture, se félicite Djamila Ouaz, la responsable de la section CFDT. "Nous avons beaucoup de petits salariés dans les petites structures : les commerces qui sont aux alentours, les prestataires de service, les femmes de chambre qui ont beaucoup souffert pendant cette crise. Et donc, pour nous, c'est vraiment un nouveau souffle, une nouvelle dynamique qui repart après ces longs mois de fermeture autour de ces emplois indirects. Toute la vie dans cette nouvelle ville de Val d'Europe était en berne."

Comme la Belle au bois dormant, tout reprend peu à peu vie autour de Disneyland. Il y a, par exemple, ce petit pressing qui s'occupe des costumes et qui rouvre enfin. Il y a ces artisans de la galerie commerciale qui lèvent le rideau.

"Cette réouverture, elle est attendue depuis des mois et des mois."

Maria Ferreira, directrice de la mission locale à Lagny-sur-Marne

à franceinfo

La directrice de la mission locale du secteur, à Lagny-sur-Marne, Maria Ferreira, a le sourire, même s'il faut encore être patient. Elle accompagne des jeunes, en recherche d'emploi. Pour l'instant elle n'a pas d'offres de contrats chez Disney mais espère bien que ça se débloque rapidement. "Je pense qu'il faut qu'on passe le mois de juillet pour qu'ils se rendent compte effectivement qu'il va y avoir des besoins. On s'attend quand même à ce que le parc revive, dit-elle. Tout le monde l'attend tellement fortement. Tout le tourisme va reprendre quand même un peu, en tout cas sur l'Europe. Donc on espère que juillet et août, ça va permettre d'autres créations d'emplois sur Disney et tous les commerces qui travaillent autour de Disney."

Un décalage dans le temps logique, le parc d'attraction doit respecter une jauge pour ses visiteurs, de 65% en extérieur, 50% en intérieur. Il y a donc moins de besoins de personnel.

A Disneyland Paris : le reportage de Noémie Bonnin
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.