"J'ai été faire tourner les petits commerçants" : avant le confinement, les Parisiens profitent d'une dernière sortie

De nombreuses personnes ont tenu à profiter de la dernière soirée sans contraintes autres que le couvre-feu, avant de se confiner pour au moins quatre semaines. 

Article rédigé par
Valentin Houinato - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La terrasse d'un bar parisien, à la veille du confinement le 29 octobre 2020. (THOMAS COEX / AFP)

Les soirées au bar, au restaurant ou dans les cinémas sont terminées. Depuis vendredi 30 octobre, la France est entrée à nouveau en confinement, au moins jusqu'au 1er décembre pour lutter contre le Covid-19. Pour la dernière soirée avant les restrictions fortes et le retour des attestations, les terrasses étaient noires de monde à Paris dans le quartier de Châtelet jusqu'à 21 heures, l'heure du couvre-feu. 

Profiter une dernière fois du cinéma

Bras dessus, bras dessous, Colette, 72 ans, et Michel, 75 ans, sortent du cinéma. Ce jeudi soir, c'était pour eux l'occasion d'un dernier rendez-vous galant : "Ça nous fait une sortie, on mange un Flunch et après on va au ciné !", s'enthousiasme Michel. Le programme de la soirée, c'est aussi "profiter encore des bonnes choses de la vie avant qu'on en soit privé", affirme Colette.

Pendant le confinement, le cinéma va leur manquer : "On vient deux fois par semaine", raconte Colette. "Mais le confinement, ça n'empêche pas de sortir, rétorque son mari. Je m'en fous, moi je suis un rebelle !" 

Optimiser la journée

Pour Axelle, la vingtaine, l'objectif de cette dernière soirée est d'aller dans le plus d'établissements possible : "En premier, j'ai été dans un restaurant pour déjeuner, puis j'ai été faire tourner les petits commerçants, commence-t-elle. Et là, je suis venu prendre un dessert dans un autre restaurant pour finir ma journée, avant le couvre-feu et le confinement." 

À la table d'à côté, il y a Lily et sa dernière journée avant le confinement ressemble à un véritable marathon : "Je suis parti à 9h30 ce matin pour me faire les ongles, parce que pour rester à la maison un mois, sans me faire les ongles, c'est grave !, s'exclame-t-elle. Après, je suis venu ici pour voir mes copines. Pour le dernier jour avant le confinement, on a mangé dans un resto et on est là pour prendre un petit café ensemble avant de rentrer à la maison", dit-elle avec, déjà, un peu de nostalgie dans la voix.

La soirée a quand même été écourtée. Le rideau s'est baissé à 21 heures, couvre-feu oblige. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.